AZOLE

 



AZOLE 4% Suspension buvable

Présentation : Flacon de 10 ml
Distributeur ou fabriquant : PROMOPHARM
Composition : Albendazole
PPM : 23.50 Dh

AZOLE 400 mg Comprimé enrobé

Présentation : Boîte de 1
Distributeur ou fabriquant : PROMOPHARM
Composition : Albendazole
PPM :

AZOLE 400 mg Comprimé enrobé

Présentation : Boîte de 60
Distributeur ou fabriquant : PROMOPHARM
Composition : Albendazole

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

- oxyurose (Enterobius vermicularis).
- ascaridiose (Ascaris lumbricoïdes).
- ankylostomose (Ankylostoma duodenale, Necator americanus).
- trichocéphalose (Trichuris trichiura).
- anguillulose (Strongyloïdes stercoralis).
- taeniasis (Taenia saginata, Taenia solium), le traitement par l'albendazole ne doit être envisagé qu'en cas de parasitoses associées sensibles à l'albendazole.
- giardioses (Giardia intestinalis ou duodenalis) de l'enfant.
- trichinellose (Trichinella spiralis).

Posologie ZENTEL 400 mg Comprimé pelliculé Boîte de 1

POSOLOGIE :
Oxyurose :
- Adulte et enfant de plus de 2 ans * :1 comprimé à 400 mg, en une prise unique à répéter 7 jours plus tard
- Enfant de 1 à 2 ans :La forme comprimé dosée à 400 mg n'est pas adaptée à cette tranche d'âge.
Des mesures d'hygiène rigoureuses devront être imposées et l'entourage devra être également traité.
Ascaridiose, Ankylostomose, Trichocéphalose :
- Adulte et enfant de plus de 2 ans * :1 comprimé à 400 mg, en une prise unique**
- Enfant de 1 à 2 ans :La forme comprimé dosée à 400 mg n'est pas adaptée à cette tranche d'âge.
Anguillulose, Taeniasis (associé à d'autres parasitoses) :
Adulte et enfant de plus de 2 ans * : 1 comprimé à 400 mg, en une prise quotidienne à répéter 3 jours de suite **
Giardiose :
Enfant * :1 comprimé à 400 mg, en une prise quotidienne à répéter 5 jours de suite
Trichinellose :
- Adulte :800 mg soit 1 comprimé à 400 mg, 2 fois par jour, en une prise matin et soir pendant 10 à 15 jours en fonction de la sévérité de la symptomatologie et de la précocité de la prise en charge thérapeutique.
- Enfant * :15 mg/kg/jour répartis en 2 prises par jour, en une prise matin et soir pendant 10 à 15 jours en fonction de la sévérité de la symptomatologie et de la précocité de la prise en charge thérapeutique.
* Chez l'enfant de moins de 6 ans, la forme suspension buvable doit être utilisée, la forme comprimé étant inadaptée en raison du risque de fausse route.
** En particulier en cas d'anguillulose, de trichocéphalose, de taeniasis, si l'examen parasitologique des selles réalisé 3 semaines après le traitement est positif, une seconde cure devra être entreprise.
MODE D'ADMINISTRATION :
Voie orale.
Ni purge, ni jeûne préalable au traitement ne sont nécessaires.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à l'albendazole, ou à l'un des composants : jaune orangé S.
- Chez l'enfant de moins de 6 ans, la forme suspension buvable doit être utilisée, la forme comprimé étant inadaptée en raison du risque de fausse route (voir posologie).
- En raison de la présence de lactose, ce médicament ne doit pas être administré en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
DECONSEILLE :
- Grossesse : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène. En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de l'albendazole lorsqu'il est administré pendant la grossesse. En conséquence, l'utilisation de ce traitement est déconseillée pendant la grossesse, ce d'autant qu'il existe des alternatives thérapeutiques mieux évaluées, en termes d'innocuité, chez la femme enceinte. En cas de découverte fortuite d'une grossesse sous traitement, cet élément ne constitue pas l'argument systématique pour conseiller une interruption de grossesse mais conduit à une attitude de prudence et à une surveillance prénatale orientée.
- Allaitement : le passage dans le lait n'est pas connu.

Effets indésirables Zentel

- Troubles gastro-intestinaux.
- Céphalées et vertiges,
- Lors de traitement prolongé ont été rapportés :fièvre, alopécie réversible, leucopénie, pancytopénie, augmentation des transaminases, rash.
- Risque de réactions allergiques en raison de la présence de jaune orangé S.
 

Précautions d'emploi

- En raison de la possibilité de survenue de leucopénie, de pancytopénie ou d'augmentation des transaminases en particulier lors de l'administration de doses élevées, comme c'est le cas dans le traitement de la trichinellose, une surveillance de la numération formule sanguine et des fonctions hépatiques est préconisée en début de traitement.
- En traitement de la trichinellose, peu de données sont disponibles avec l'albendazole chez l'enfant de moins de 6 ans.
- En traitement de la trichinellose, du fait d'une activité en particulier sur les formes intestinales et les larves en début de migration tissulaire, il est recommandé d'administrer l'albendazole le plus précocement possible au début de l'infestation pour diminuer les symptômes et les complications. Ce traitement reste inactif sur les larves enkystées dans les formes chroniques et lorsqu'il est débuté tardivement.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament ne doit pas être administré en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène.
En clinique, Il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de l'albendazole lorsqu'il est administré pendant la grossesse.
En conséquence, l'utilisation de ce traitement est déconseillée pendant la grossesse, ce d'autant qu'il existe des alternatives thérapeutiques mieux évaluées, en termes d'innocuité, chez la femme enceinte.
En cas de découverte fortuite d'une grossesse sous traitement, cet élément ne constitue pas l'argument systématique pour conseiller une interruption de grossesse, mais conduit à une attitude de prudence et à une surveillance prénatale orientée.
Allaitement :
Le passage dans le lait n'est pas connu.

Comment ça marche ?

Après administration orale, la faible proportion d'albendazole absorbée (< 5 %) est métabolisée en albendazole sulfoxyde et sulfone. La concentration plasmatique en sulfoxyde qui est le métabolite actif circulant prépondérant atteint son maximum environ deux heures et demie après administration.
La demi-vie plasmatique du sulfoxyde d'albendazole est de 8 heures 30.
Le sulfoxyde d'albendazole et ses métabolites semblent être éliminés principalement par voie biliaire et pour une faible proportion par voie urinaire.
 

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire