CALCIDIA

 



 

CALCIDIA 1,54 g granulés pour Suspension buvable en Sachet

Présentation : Boîte de 20
Distributeur ou fabriquant : PROMOPHARM
Composition : Calcium
PPM : 61.60 Dh

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

- Ostéodystrophie rénale.
- Hyperphosphorémie et hypocalcémie de l'insuffisance rénale chronique : l'administration orale de sels alcalins de calcium, comme le carbonate de calcium est la règle chez tous les dialysés et les insuffisants rénaux dont la filtration glomérulaire s'abaisse au-dessous de 30 ml/mn, afin de lutter contre l'hyperparathyroïdie secondaire et les lésions ostéodystrophiques qui en résultent.
- Traitement préventif de l'ostéodystrophie rénale avant le stade d'hypocalcémie et d'hyperphosphorémie : compte tenu du fait que l'élévation du taux de PTH intacte et l'apparition de lésions histologiques d'hyperparathyroïdie surviennent avant que la dégradation de la filtration glomérulaire atteigne le seuil de 30 ml/mn, il paraît logique de donner un supplément calcique dès que la filtration glomérulaire devient inférieure à 60 ml/mn chez l'adulte et inférieure à 80 ml/mn par 1,73 m² chez l'enfant.

Posologie CALCIDIA 1,54 g Granulé pour suspension buvable Boîte de 20 Sachets-dose

Chez l'insuffisant rénal la posologie doit être adaptée en fonction des résultats de la calcémie et de la phosphorémie, soit chez l'adulte 2 à 3 sachets par jour à dissoudre dans un verre d'eau en agitant.

Contre indications

- Hypercalcémie,
- hypercalciurie,
- lithiase calcique,
- calcifications tissulaires (néphrocalcinoses...),
- immobilisations prolongées s'accompagnant d'hypercalciurie et/ou d'hypercalcémie.
Le traitement calcique ne doit être prescrit qu'à la reprise de la mobilisation.
Tenir compte de la présence de saccharose, en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en sucrase-isomaltase.

Effets indésirables Calcidia

- Exceptionnellement des troubles gastro-intestinaux discrets peuvent être observés.
- Risque d'hypercalcémie. Celle-ci peut être associée à des signes cliniques à type de confusion mentale, convulsions, asthénie, nausées et vomissements.
 

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
Tenir compte de la présence de saccharose, en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en sucrase-isomaltase.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- En cas d'association avec la vitamine D à forte dose ou aux dérivés hydroxylés de la vitamine D à dose physiologique, une surveillance biologique fréquente est indispensable portant sur la calcémie et la phosphorémie, mais aussi, chez le sujet âgé non dialysé, sur la calciurie et la phosphaturie.
Une surveillance biologique (calciurie) permet d'adapter le traitement.
- Associations faisant l'objet de précautions d'emploi : digitaliques ; tétracyclines par voie orale.

Interactions avec d'autres médicaments

- L'administration orale de calcium, surtout si elle est associée à la vitamine D, augmente la toxicité des digitaliques et doit se faire sous stricte surveillance électrocardiographique.
- En cas de traitement par les tétracyclines par voie orale, il est recommandé de décaler d'au moins 3 heures la prise de Calcidia (interférence possible au niveau de l'absorption des tétracyclines).

Comment ça marche ?

Le pH gastrique entraîne une ionisation du calcium ce qui permet son absorption. Au niveau duodénojéjunal, le calcium est distribué dans les liquides extracellulaires. Le calcium du secteur interstitiel est en équilibre avec le calcium du tissu osseux.
Le calcium passe la barrière foetoplacentaire, il passe dans le lait maternel.
Son élimination est principalement fécale. Son élimination urinaire est liée à sa concentration ionisée dans le sérum.
 
 

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire