CATALGINE

 



 

CATALGINE 0,25 g Sachet

Présentation : Boîte de 20
Distributeur ou fabriquant : SYNTHEMEDIC
Composition : Acide Acétylsalicylique
PPM : 17.50 Dh

CATALGINE 1 g Sachet

Présentation : Boîte de 20
Distributeur ou fabriquant : SYNTHEMEDIC
Composition : Acide Acétylsalicylique
PPM : 34.00 Dh

CATALGINE Enfants & Nourrissons 0,10 g Sachet

Présentation : Boîte de 20
Distributeur ou fabriquant : SYNTHEMEDIC
Composition : Acide Acétylsalicylique
PPM : 13.50 Dh

CATALGINE NORMALE 0,50 g Sachet

Présentation : Boîte de 20
Distributeur ou fabriquant : SYNTHEMEDIC
Composition : Acide Acétylsalicylique
PPM : 22.00 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

- Chez l'enfant :
. traitement symptomatique des affections douloureuses et/ou fébriles.
. traitement des rhumatismes chroniques inflammatoires et dégénératifs.
- Chez l'adulte :
Réduction du risque de mortalité ou de complication à la suite immédiate d'infarctus du myocarde à la phase aiguë/subaiguë. Le traitement doit débuter dès les premiers signes et être poursuivi pendant au moins 5 semaines.

Posologie CATALGINE 250 mg Poudre pour solution buvable Sachets Boîte de 20

CHEZ L'ENFANT :
- Dans le traitement de la douleur et/ou de la fièvre :
. pour les enfants de 4 à 10 ans :
poids moyen de 16 à 30 kg,
posologie par jour 800 à 1500 mg, soit 3 à 6 sachets par jour,
posologie par prise 250 mg, soit 1 sachet.
. pour les enfants de 10 à 15 ans :
poids moyen de 30 à 50 kg,
posologie par jour 1500 à 2500 mg, soit 6 à 10 sachets par jour,
posologie par prise 250 mg à 500 mg soit 1 à 2 sachets.
Respecter un intervalle de 4 heures au moins entre chaque prise.
Ne pas dépasser 50 mg/kg/jour chez l'enfant de 30 mois à 15 ans.
- Dans les affections rhumatismales : 50 à 100 mg/kg/jour en 4 à 6 prises par jour.
Se conformer strictement à la prescription du médecin.
CHEZ L'ADULTE :
Après infarctus du myocarde, le traitement sera entrepris le plus précocement possible après l'accident inaugural ou la récidive et poursuivi au moins 5 semaines.
La posologie est de 1 sachet par jour.
Dans cette indication, ce médicament ne sera administré que sur prescription médicale.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- antécédents d'hypersensibilité aux salicylés (bronchospasme, réaction anaphylactique),
- ulcère gastroduodénal en évolution,
- toute maladie hémorragique constitutionnelle ou acquise,
- enfants de moins de 30 mois.
- Ce médicament lorsqu'il est administré à doses antalgiques, antipyrétiques ou anti-inflammatoires (> = 500 mg/prise et par jour) est contre-indiqué à partir du sixième mois de la grossesse : à partir du 6ème mois de la grossesse, l'aspirine à doses antalgiques, antipyrétiques ou anti-inflammatoires (> = 500 mg/prise et par jour), comme tous les inhibiteurs de synthèse des prostaglandines, peut exposer le foetus à une toxicité cardiopulmonaire avec fermeture prématurée du canal artériel et hypertension pulmonaire, un dysfonctionnement rénal pouvant aller jusqu'à l'insuffisance rénale avec oligohydramnios ; la mère et l'enfant, en fin de grossesse, à un allongement du temps de saignement. Cet effet anti-agrégant peut se manifester même à très faibles doses. En conséquence, à partir du 6ème mois de la grossesse : en dehors d'utilisations cardiologiques ou obstétricales extrêmement limitées, et qui justifient une surveillance spécialisée, tout médicament à base d'aspirine est CONTRE-INDIQUE à partir du 6ème mois.
- L'aspirine est contre-indiquée avec le méthotrexate, si celui-ci est utilisé à des doses supérieures à 15 mg/semaine.
- Lorsqu'elle est administrée à doses élevées (> = 3 g/j), l'aspirine est contre-indiquée avec les anticoagulants oraux.
DECONSEILLE :
- Déconseillé :
. dans la goutte,
. dans les métrorragies et/ou ménorragies car l'aspirine risque d'augmenter l'importance et la durée des règles.
- L'utilisation de ce médicament est déconseillée en cas d'allaitement : l'aspirine passant dans le lait maternel, l'allaitement est déconseillé.
- L'aspirine ne doit généralement pas être utilisée en cas d'association avec :
. les anticoagulants oraux (pour des doses d'aspirine < 3 g/j chez l'adulte),
. d'autres AINS (pour des doses élevées d'aspirine, soit > = 3 g/j chez l'adulte),
. l'héparine,
. la ticlopidine,
. les uricosuriques (benzbromarone, probénécide) (voir interactions).




Effets indésirables Catalgine

- Bourdonnements d'oreille, sensation de baisse de l'acuité auditive, céphalées qui sont habituellement la marque d'un surdosage.
- Ulcères gastriques.
- Hémorragies digestives patentes (hématémèse, melaena...) ou occultes, responsables d'une anémie ferriprive.
- Syndromes hémorragiques (épistaxis, gingivorragies, purpura...) avec augmentation du temps de saignement. Cette action persiste 4 à 8 jours après l'arrêt de l'aspirine. Elle peut créer un risque hémorragique en cas d'intervention chirurgicale.
- Accidents de sensibilisation (oedème, urticaire, asthme, accidents anaphylactiques).
- Douleurs abdominales.
- L'aspirine peut prolonger le travail et retarder l'accouchement.
 

Précautions d'emploi

PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Utiliser avec précaution :
. en cas d'antécédent d'ulcère gastrique ou duodénal ou d'hémorragies digestives,
. en cas d'insuffisance rénale,
. en cas d'asthme,
. en cas de dispositif intra-utérin,
- Déconseillé :
. dans la goutte,
. dans les métrorragies et/ou ménorragies car l'aspirine risque d'augmenter l'importance et la durée des règles.
- Des syndromes de Reye ayant été observés chez des enfants atteints de virose (en particulier varicelle et épisodes d'allure grippale) et recevant de l'aspirine, il est prudent d'éviter l'administration dans ces situations.
- Grossesse : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène de l'aspirine.
. aspect malformatif (premier trimestre) :
. aspirine en traitement ponctuel : les résultats des études épidémiologiques semblent exclure un effet malformatif particulier de l'aspirine, prise au cours du premier trimestre.
. aspirine en traitement chronique : il n'existe pas actuellement de données en nombre suffisant pour évaluer un éventuel effet malformatif de l'aspirine lorsqu'elle est administrée en traitement chronique au-delà de 150 mg/j pendant le premier trimestre de la grossesse.
. aspect foetotoxique (deuxième et troisième trimestres) : pendant les 4ème et 5ème mois, l'analyse d'un nombre élevé de grossesses exposées en traitement bref n'a apparemment révélé aucun effet foetotoxique particulier. Toutefois, seules des études épidémiologiques permettraient de vérifier l'absence de risque.
En conséquence, pendant les 5 premiers mois de la grossesse : l'aspirine en traitement ponctuel peut être prescrite si besoin ; par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser l'aspirine en traitement chronique au-delà de 150 mg/j.
- Associations faisant l'objet de précautions d'emploi : antidiabétiques (insuline, chlorpropamide) ; glucocorticoïdes (voie générale) ; diurétiques, inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) ; interféron alfa ; méthotrexate utilisé à des doses inférieures à 15 mg/semaine ; pentoxifylline.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène de l'aspirine.
- Données cliniques concernant l'aspect malformatif (premier trimestre) :
. aspirine en traitement ponctuel : les résultats des études épidémiologiques semblent exclure un effet malformatif particulier de l'aspirine, prise au cours du premier trimestre.
. aspirine en traitement chronique : il n'existe pas actuellement de données en nombre suffisant pour évaluer un éventuel effet malformatif de l'aspirine lorsqu'elle est administrée en traitement chronique au-delà de 150 mg/j pendant le premier trimestre de la grossesse.
- Données cliniques concernant l'aspect foetotoxique (deuxième et troisième trimestres) :
. pendant les 4ème et 5ème mois, l'analyse d'un nombre élevé de grossesses exposées en traitement bref n'a apparemment révélé aucun effet foetotoxique particulier. Toutefois, seules des études épidémiologiques permettraient de vérifier l'absence de risque.
. à partir du 6ème mois de la grossesse, l'aspirine à doses antalgiques, antipyrétiques ou anti-inflammatoires (> = 500 mg par prise et par jour), comme tous les inhibiteurs de synthèse des prostaglandines, peut exposer :
. le foetus à :
. une toxicité cardiopulmonaire avec fermeture prématurée du canal artériel et hypertension pulmonaire ;
. un dysfonctionnement rénal pouvant aller jusqu'à l'insuffisance rénale avec oligoamnios ;
. la mère et l'enfant, en fin de grossesse, à un allongement du temps de saignement. Cet effet anti-agrégant peut se manifester même à très faibles doses.
- En conséquence :
. pendant les 5 premiers mois de la grossesse :
. l'aspirine en traitement ponctuel peut être prescrite si besoin ;
. par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser l'aspirine en traitement chronique au-delà de 150 mg/j.
. à partir du 6ème mois de la grossesse : en dehors d'utilisations cardiologiques ou obstétricales extrêmement limitées, et qui justifient une surveillance spécialisée, tout médicament à base d'aspirine est contre-indiqué à partir du 6ème mois.
Allaitement :
L'aspirine passant dans le lait maternel, l'allaitement est déconseillé.

Comment ça marche ?

Après absorption, l'acide acétylsalicylique est rapidement hydrolysé dans le plasma en acide salicylique ; le taux sanguin maximum est atteint en 30 à 40 mn selon que le sujet est à jeun ou non. Les salicylates plasmatiques sont en grande partie liés aux protéines plasmatiques et sont transformées au niveau hépatique (conjugaison et hydroxylation) en métabolites inactifs. L'ensemble des métabolites, de même que l'acide salicylique, sont éliminés par voie rénale.
La clairance augmente avec le pH urinaire.
Le caractère saturable de la glycinoconjugaison sur la fonction acide de l'acide salicylique, et le glycuroconjugaison sur la fonction phénol, est responsable d'une cinétique d'accumulation dont il y a lieu de tenir compte lors de traitements prolongés à posologies élevées : la demi-vie d'élimination de l'acide salicylique est dose-dépendante.
 
 

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire