CELLUVISC

 



 

CELLUVISC 4mg/0,4 ml, Collyre Recipient Unidose

Présentation : Boîte de 30
Distributeur ou fabriquant : NOVARTIS PHARMA
Composition : Carmellose Sodique
PPM : 44.40 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Traitement symptomatique du syndrome d'oeil sec dans ses manifestations modérées.



Posologie CELLUVISC 4 mg/0,4 mL Collyre Boîte de 30 Récipients unidoses de 0,4 ml

En instillation oculaire.

Tourner le capuchon pour ouvrir l'unidose et instiller le collyre.

Adultes (y compris les personnes âgées) :

Instiller le collyre dans le cul de sac conjonctival en tirant légèrement la paupière inférieure vers le bas et en regardant vers le haut.

La posologie est de 1 goutte dans l'oeil ou les yeux à traiter, 2 à 4 fois par jour et jusqu'à 8 fois selon la gravité des symptômes.

Utiliser l'unidose immédiatement après ouverture et jeter après usage.

Enfant :

En l'absence d'étude spécifique, l'utilisation de ce collyre n'est pas recommandée chez l'enfant.



Contre indications

Hypersensibilité connue à la substance active ou à l'un des excipients du médicament.



Effets indésirables Celluvisc

Les effets indésirables rapportés après utilisation de CELLUVISC sont classés par classes de systèmes d'organes et listés ci-dessous comme Très fréquent ( ³ 1/10); Fréquent ( ³ 1/100, <1/10); Peu fréquent ( ³ 1/1 000, <1/100); Rare ( ³ 1/10 000, <1/1 000); Très rare (<1/10 000) et fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

Affections oculaires

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles):

• vision trouble,

• irritation oculaire,

• sensation de picotement,

• sensation de corps étranger,

• oeil rouge,

• prurit,

• augmentation de la sécrétion lacrymale.

 

Précautions d'emploi

En cas d'apparition ou d'aggravation d'irritation, de douleur, de rougeur ou de troubles de la vision, le traitement doit être arrêté et réévalué.

Ce collyre est présenté en récipients unidoses (à usage unique) et ne contient pas de conservateur : il existe donc un risque de rapide contamination bactérienne. Pour éviter toute contamination ne pas mettre l'embout de l'unidose en contact avec l'oeil, la paupière ou toute autre surface. L'unidose doit être jetée immédiatement après usage et ne doit pas être conservée en vue d'une utilisation ultérieure.

Un trouble visuel bref peut se produire à l'instillation du produit jusqu'à ce qu'il se répartisse uniformément à la surface de l'oeil.

En cas de traitement concomitant par un autre collyre, attendre 15 minutes entre les deux instillations et terminer par le produit le plus visqueux.

CELLUVISC pouvant retarder la pénétration d'autres médicaments, doit être instillé en dernier s'il est le plus visqueux.



Interactions avec d'autres médicaments

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée.



Grossesse et allaitement

Pour la carmellose sodique, il n'existe pas de données sur l'utilisation de ce médicament chez la femme enceinte ou qui allaite.

CELLUVISC ne sera prescrit qu'avec prudence chez la femme enceinte ou allaitante.



Effet sur la conduite de véhicules

La vision peut être brouillée pendant quelques minutes après l'instillation en fonction de la viscosité du produit.

Dans ce cas, il doit être recommandé au patient de ne pas conduire ni utiliser de machines jusqu'à ce que la vision normale soit rétablie.



Comment ça marche ?

Il n'existe pas d'étude pharmacocinétique contrôlée chez l'animal ou chez l'homme.

Une absorption ou une accumulation dans les tissus oculaires peut être vraisemblablement exclue en raison du haut poids moléculaire de la carmellose.

 

 
 

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire