CICLOVIRAL

 

 

CICLOVIRAL 200 mg, Comprimé

Présentation : Boîte de 25
Distributeur ou fabriquant : AFRIC-PHAR
Composition : Aciclovir
PPM : 209.10 Dh

CICLOVIRAL 400 mg, Comprimé

Présentation : Boîte de 25
Distributeur ou fabriquant : AFRIC-PHAR
Composition : Aciclovir
PPM : 270.00 Dh

CICLOVIRAL 5 %, Crème

Présentation : Tube de 10 g
Distributeur ou fabriquant : AFRIC-PHAR
Composition : Aciclovir
PPM : 59.15 Dh

CICLOVIRAL 80 mg / ml, Suspension buvable

Présentation : Flacon de 100 ml
Distributeur ou fabriquant : AFRIC-PHAR
Composition : Aciclovir
PPM : 200.00 Dh

CICLOVIRAL 800 mg, Comprimé

Présentation : Boîte de 12
Distributeur ou fabriquant : AFRIC-PHAR
Composition : Aciclovir
PPM : 265.00 Dh

CICLOVIRAL 800 mg, Comprimé

Présentation : Boîte de 25
Distributeur ou fabriquant : AFRIC-PHAR
Composition : Aciclovir
PPM : 505.00 Dh

CICLOVIRAL I.V., Poudre lyophilisée + solvant

Présentation : Boîte de 5 Flacons
Distributeur ou fabriquant : AFRIC-PHAR
Composition : Aciclovir
PPM : 675.30 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

PREVENTION des infections à Virus Herpes Simplex chez les sujets immunodéprimés.
CHEZ LE SUJET IMMUNOCOMPETENT :
INFECTIONS CUTANEES OU MUQUEUSES :
- Traitement des infections herpétiques cutanées ou muqueuses sévères (il s'agit en général de primo-infections), en particulier de l'herpès génital et des gingivostomatites herpétiques aiguës.
En raison de son mode d'action, l'aciclovir n'éradique pas les virus latents. Après traitement, le malade restera donc exposé à la même fréquence de récidives qu'auparavant.
- Traitement des récurrences d'herpès génital.
- Prévention des infections à Virus Herpes Simplex, chez les sujets souffrant d'au moins 6 récurrences par an.
INFECTIONS OPHTALMOLOGIQUES :
- Prévention des récidives d'infections oculaires à HSV :
. kératites épithéliales après 3 récurrences par an ou en cas de facteur déclenchant connu,
. kératites stromales et kérato-uvéites après 2 récurrences par an,
. en cas de chirurgie de l'oeil.
- Traitement des kératites et kérato-uvéites à HSV.


Posologie ACICLOVIR 200 mg Comprimé Boîte de 25

Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.
CHEZ L'IMMUNODEPRIME :
Prévention des infections à Virus Herpes Simplex chez le sujet immunodéprimé : 4 comprimés par jour, à prendre à intervalles réguliers, tout au long de la phase d'immunodépression pendant laquelle une prophylaxie antiherpétique est souhaitée.
CHEZ LE SUJET IMMUNOCOMPETENT :
INFECTIONS CUTANEES OU MUQUEUSES :
- Traitement des infections herpétiques cutanées ou muqueuses sévères : 5 comprimés par jour, à prendre à intervalles réguliers, pendant 5 à 10 jours.
- Traitement des récurrences d'herpès génital : 5 comprimés par jour, à prendre à intervalles réguliers, pendant 5 jours. Le traitement doit être commencé le plus tôt possible, dès l'apparition des symptômes.
- Prévention des infections à Virus Herpes Simplex, chez les sujets souffrant d'au moins 6 récurrences par an : 4 comprimés par jour, répartis en 2 prises. Le traitement sera réévalué à des intervalles de temps de 6 à 12 mois, afin d'évaluer tout changement possible lié à l'évolution naturelle de la maladie.
INFECTIONS OPHTALMOLOGIQUES :
- Prévention des récidives d'infections oculaires à HSV :
. kératites épithéliales après 3 récurrences par an, kératites stromales et kérato-uvéites après 2 récurrences par an : 4 comprimés à 200 mg par jour, répartis en 2 prises. Le traitement sera réévalué à des intervalles de temps de 6 à 12 mois, afin d'évaluer tout changement possible lié à l'évolution naturelle de la maladie.
. en cas de chirurgie de l'oeil : 4 comprimés à 200 mg par jour, répartis en 2 prises.
- Traitement des infections oculaires à HSV :
kératites et kérato-uvéites : 10 comprimés à 200 mg par jour, répartis en 5 prises.
CHEZ L'INSUFFISANT RENAL, la posologie sera adaptée en fonction de la clairance de la créatinine et pourra être :
Clairance de la créatinine : Posologie.
- > 50 ml/mn : 4 comprimés/jour.
- 25 à 50 ml/mn : Ne pas dépasser 3 comprimés/jour.
- 10 à 25 ml/mn : Ne pas dépasser 2 comprimés/jour.
- < 10 ml/mn : 1 comprimé/jour. En cas d'hémodialyse, la dose quotidienne sera administrée après la séance.
Pour le traitement des kératites et des kérato-uvéites, les posologies proposées ci-dessus seront doublées.
CHEZ L'ENFANT :
Chez l'enfant de plus de 6 ans, la posologie est la même que chez l'adulte.


Contre indications

- Antécédent d'hypersensibilité à l'aciclovir, ou à l'un des autres constituants du comprimé.
- Ne pas donner à l'enfant avant 6 ans, en raison du risque de fausse route.
- Allaitement : en cas d'affection grave nécessitant un traitement maternel par voie générale, l'allaitement est à proscrire. Dans les autres cas préférer si possible le recours à un traitement local pour lequel l'allaitement est possible.


Effets indésirables Aciclovir

- Quelques éruptions cutanées bénignes régressant à l'arrêt du traitement ont été décrites.
- Les manifestations suivantes ont parfois été rapportées : troubles digestifs, augmentation des concentrations plasmatiques de la bilirubine ou des transaminases, discrète augmentation de l'urémie, céphalées, fatigue. Ces troubles ont été bénins et ont toujours régressé, parfois même malgré la poursuite du traitement.
- Chez l'insuffisant rénal, des troubles neurologiques ont été rapportés nécessitant l'arrêt du traitement (voir surdosage : altérations de la conscience allant de la confusion mentale avec hallucinations au coma).
 

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
Le diagnostic de la primo-infection herpétique est un diagnostic de probabilité clinique.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Chez les patients présentant une insuffisance rénale, la posologie doit être adaptée suivant la clairance de la créatinine : un apport hydrique suffisant doit être assuré (voir posologie et mode d'administration).
- Ne pas donner à l'enfant avant 6 ans, en raison du risque de fausse route.
- Grossesse : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène dans une seule espèce et à posologie très élevée. En clinique, l'analyse d'un millier de grossesses exposées n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier de l'aciclovir. Toutefois, seules des études épidémiologiques permettraient de vérifier l'absence de risque. En conséquence, l'utilisation de l'aciclovir ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire. Aucune étude n'autorise l'administration de l'aciclovir dans l'herpès génital récidivant de la femme enceinte, en particulier en fin de grossesse.


Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène dans une seule espèce et à posologie très élevée.
En clinique, l'analyse d'un millier de grossesses exposées n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier de l'aciclovir. Toutefois, seules des études épidémiologiques permettraient de vérifier l'absence de risque.
En conséquence, l'utilisation de l'aciclovir ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.
Aucune étude n'autorise l'administration de l'aciclovir dans l'herpès génital récidivant de la femme enceinte, en particulier en fin de grossesse.
Allaitement :
En cas d'affection grave nécessitant un traitement maternel par voie générale, l'allaitement est à proscrire. Dans les autres cas préférer si possible le recours à un traitement local pour lequel l'allaitement est possible.


Comment ça marche ?

- Après prise orale de 200 mg d'aciclovir, environ 20 pour cent de la dose sont résorbés. La concentration plasmatique maximale est obtenue en une à deux heures. La demi-vie plasmatique est d'environ 3 heures.
- L'aciclovir diffuse dans les tissus notamment cerveau, reins, poumons, foie, muscles, sécrétions vaginales, liquide vésiculaire herpétique.
Les taux dans le liquide céphalorachidien sont environ 50% des concentrations plasmatiques.
- L'aciclovir est peu lié aux protéines plasmatiques (9 à 33%).
BIOTRANSFORMATION :
L'aciclovir est peu métabolisé. Le principal métabolite, la 9-(carboxyméthoxyméthyl)guanine, possède de faibles propriétés antivirales.
ELIMINATION :
La voie majeure d'élimination est rénale. Les deux tiers de l'aciclovir sont ainsi éliminés sous forme inchangée et les quantités d'aciclovir et de métabolites retrouvées dans les urines de 24 heures sont comprises entre 70 et 99% de la dose injectée.
 

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire