DIAMOX

 



 

DIAMOX 250 mg , Comprimé

Présentation : Boîte de 24
Distributeur ou fabriquant : MAPHAR
Composition : Acétazolamide
PPM : 19.00 Dh

 

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

- Traitement des hypertonies oculaires non jugulables par un traitement topique.
- Traitement de certaines alcaloses métaboliques, en particulier au cours des décompensations des insuffisances respiratoires chroniques, nécessitant le recours à la ventilation mécanique.
- Traitement symptomatique du mal des montagnes.


Posologie DIAMOX 250 mg Comprimé sécable Boîte de 24

Posologie :
- Adulte : la posologie usuelle est de 1 à 2 comprimés par jour. Elle peut être augmentée jusqu'à 4 comprimés par jour.
- Enfant de plus de 6 ans : 5 à 10 mg/kg/jour.
Mode d'administration :
Voie orale.
Répartir les prises au cours des repas.
RESERVE A L'ADULTE ET A L'ENFANT DE PLUS DE 6 ANS.


Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
RESERVE A L'ADULTE ET A L'ENFANT DE PLUS DE 6 ANS.
Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :
- hypersensibilité à l'acétazolamide,
- insuffisances hépatique, rénale ou surrénale sévères,
- intolérance aux sulfamides,
- antécédents de colique néphrétique,
- en cas d'hypersensibilité ou d'intolérance au gluten, en raison de la présence d'amidon de blé (gluten).
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement :
- grossesse : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène. En clinique, l'utilisation de l'acétazolamide au cours d'un nombre limité de grossesses n'a révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse. En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser l'acétazolamide de manière chronique en cours de grossesse. Cependant, dans des situations d'urgence, en l'absence d'alternative, l'acétazolamide peut être utilisé, si besoin, de manière brève.
- allaitement : compte tenu du passage de l'acétazolamide dans le lait, l'allaitement est déconseillé.


Effets indésirables Diamox

- Perturbation du métabolisme glucidique, diabète.
- Hyperuricémie avec crise de goutte aiguë.
- Hypokaliémie avec acidose métabolique.
- Troubles du métabolisme calcique, lithiase rénale.
- Perturbation du métabolisme de l'ammoniaque, coma hépatique chez le cirrhotique (voir contre-indications).
- Myopie transitoire.
- Rares : dysthyroïdies, asthénie, somnolence, troubles gastro-intestinaux, dysesthésies pouvant être corrigées par adjonction d'un sel de potassium.
- Exceptionnellement, réactions d'hypersensibilité essentiellement à type de rashs cutanés et fièvre, cas isolés de chocs anaphylactiques pouvant être fatals, accidents hématologiques (purpura thrombocytopénique, agranulocytose, aplasie médullaire), probablement par sensibilisation aux sulfamides.
 

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
Cette spécialité contient un principe actif (acétazolamide) pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors de contrôles antidopage, chez les sportifs.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Chez certains sujets à risque (sujets âgés, diabétiques ou en état d'acidose), ou en cas d'utilisation au long cours, il est recommandé de surveiller l'ionogramme sanguin, le glycémie, l'uricémie et la formule sanguine.
- Associations faisant l'objet de précautions d'emploi : carbamazépine ; quinidiniques (hydroquinidine, quinidine).


Interactions avec d'autres médicaments

ASSOCIATIONS FAISANT L'OBJET DE PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Carbamazépine :
Augmentation des concentrations plasmatiques de carbamazépine avec signes de surdosage. Surveillance clinique ; contrôle des taux plasmatiques de carbamazépine et réduction éventuelle de sa posologie.
- Quinidiniques (hydroquinidine, quinidine) :
Augmentation des concentrations plasmatiques du quinidinique et risque de surdosage (diminution de l'excrétion rénale de la quinidine par alcalinisation des urines).
Surveillance clinique, ECG et éventuellement contrôle de la quinidinémie ; si besoin, adaptation de la posologie pendant le traitement alcalinisant et après son arrêt.


Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène.
En clinique, l'utilisation de l'acétazolamide au cours d'un nombre limité de grossesses n'a révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse.
En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser l'acétazolamide de manière chronique en cours de grossesse.
Cependant, dans les situation d'urgence, en l'absence d'alternative, l'acétazolamide peut être utilisé, si besoin, de manière brève.
Allaitement :
Compte tenu du passage de l'acétazolamide dans le lait, l'allaitement est déconseillé.


Comment ça marche ?

L'absorption digestive de l'acétazolamide est très rapide.
Au niveau du plasma, il est fortement lié aux protéines plasmatiques (90-95%).
La demi-vie plasmatique est de 5 heures et l'excrétion urinaire est totale en 24 h sous forme non métabolisée.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire