GlucaGen Hypokit

 



GlucaGen Hypokit,1 mg Poudre pour préparation Injectable S/C/I/M ,

Présentation : Flacon + 1 seringue pré/remplie
Distributeur ou fabriquant : LAPROPHAN
Composition : Glucagon Biogénétique
PPM : 308.50 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

- Indication thérapeutique :
Traitement des hypoglycémies sévères qui peuvent survenir chez les diabétiques insulinotraités.
- Indication diagnostique :
Inhibition de la motilité dans les explorations du tractus gastro-intestinal.


Posologie GLUCAGEN KIT 1 mg/mL Poudre et solvant pour solution injectable Boîte de 1 Flacon de poudre + seringue de solvant de 1 ml

Dissoudre la poudre lyophilisée dans le solvant joint, comme décrit à la rubrique instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination.
INDICATION THERAPEUTIQUE (Hypoglycémie sévère) :
- Posologie pour adultes :
Administrer 1 mg.
- Posologie pour enfants :
Administrer 1 mg (enfants de plus de 25 kg ou ayant plus de 6-8 ans) ou 0,5 mg (enfants de moins de 25 kg ou ayant moins de 6-8 ans).
- Administrer par injection sous-cutanée ou intramusculaire. Le patient réagit normalement dans les 10 minutes qui suivent l'injection. Si le patient a réagi au traitement, lui administrer des glucides par voie orale afin de reconstituer les réserves hépatiques de glycogène et de prévenir une récidive de l'hypoglycémie. Si le patient ne réagit pas dans les 10 minutes qui suivent l'injection, du glucose doit être administré par voie intraveineuse.
- Une assistance médicale est nécessaire pour tous les patients présentant une hypoglycémie sévère.
INDICATION DIAGNOSTIQUE (Inhibition de la motilité) :
- GLUCAGEN 1 mg doit être administré par le personnel médical. Après une injection intraveineuse de 0,2 à 0,5 mg, l'efficacité survient dans la minute qui suit l'injection et dure entre 5 et 20 minutes en fonction de l'organe ciblé. Après une injection intramusculaire de 1 à 2 mg, l'efficacité se produit après 5 à 15 minutes et dure environ 10 à 40 minutes, selon l'organe ciblé.
- A la fin de l'épreuve diagnostique, des glucides doivent être administrés par voie orale, si cela est compatible avec l'épreuve diagnostique réalisée.
- Les doses varient de 0,2 à 2 mg selon la technique utilisée et la voie d'administration. La dose usuelle pour obtenir un relâchement de l'estomac, du bulbe duodénal, du duodénum et de l'intestin grêle est de 0,2 à 0,5 mg par voie intraveineuse ou de 1 mg par voie intramusculaire ; la dose usuelle pour obtenir le relâchement du côlon est de 0,5 à 0,75 mg par voie intraveineuse, ou de 1 à 2 mg par voie intramusculaire.


Contre indications

- Hypersensibilité au glucagon ou au lactose.
- Phéochromocytome.
- GLUCAGEN 1 mg ne doit pas être administré en perfusion intraveineuse.


Effets indésirables Glucagen Kit

Les fréquences des effets indésirables issus des études cliniques et/ou de la surveillance post-marketing et considérés comme imputables à GLUCAGEN 1 mg sont répertoriés ci-dessous. Les effets indésirables qui n'ont pas été observés dans les études cliniques, mais qui ont été rapportés sous forme de cas isolés sont considérés comme "très rares". Depuis la mise sur le marché, la survenue des effets indésirables est très rare (< 1/10000). Cependant le recueil post-marketing des effets indésirables est susceptible d'être sous-évalué et les fréquences présentées doivent donc être interprétés dans ce contexte. Le nombre de traitements est estimé à 46,9 millions sur une durée de 16 ans.
INDICATION THERAPEUTIQUE :
- Affections du système immunitaire :
très rare (< = 1/10000) : Réactions d'hypersensibilité y compris réaction/choc anaphylactique.
- Affections gastro-intestinales :
. fréquent (> 1/100 et < = 1/10) : Nausées.
. peu fréquent (> 1/1000 et < = 1/100) : Vomissements.
. rare (> 1/10000 et < = 1/1000) : Douleurs abdominales.
INDICATION DIAGNOSTIQUE :
- Affections du système immunitaire :
très rare (< = 1/10000) : Réactions d'hypersensibilité y compris réaction/choc anaphylactique.
- Troubles du métabolisme et de la nutrition :
. peu fréquent (> 1/1000, < = 1/100) : Hypoglycémies*.
. très rare (< = 1/10000) : Coma hypoglycémique.
- Affections cardiaques :
très rare (< = 1/10000) : Bradycardie**. Tachycardie**.
- Affections vasculaires :
très rare (< = 1/10000) : Hypotension**. Hypertension**.
- Affections gastro-intestinales :
. fréquent (> 1/100 et < = 1/10) : Nausées.
. peu fréquent (> 1/1000 et < = 1/100) : Vomissements.
. rare (> 1/10000 et < = 1/1000) : Douleurs abdominales.
*Après l'épreuve diagnostique, l'hypoglycémie peut être plus marquée chez les patients à jeun (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
**Les effets indésirables cardiovasculaires ont été rapportés uniquement lorsque GLUCAGEN 1 mg est utilisé dans les épreuves endoscopiques ou radiographiques.

Précautions d'emploi

- Indication thérapeutique :
Afin d'éviter une récidive de l'hypoglycémie, dès que le patient a répondu au traitement, il est nécessaire d'administrer des glucides par voie orale pour reconstituer la réserve de glycogène hépatique.
- Indication diagnostique :
Les personnes ayant reçu du glucagon dans le cadre d'une épreuve diagnostique peuvent ressentir un inconfort, en particulier si elles sont à jeun. Des nausées, des hypoglycémies et des modifications de la pression artérielle ont été rapportées dans ces situations. A la fin de l'épreuve diagnostique des glucides doivent être administrés par voie orale aux patients à jeun, si cela est compatible avec l'épreuve diagnostique réalisée. Si une période de jeûne est nécessaire après l'examen ou en cas d'hypoglycémie sévère, l'administration de glucose par voie intraveineuse peut être nécessaire.
- Le glucagon exerçant une action antagoniste à celle de l'insuline, des précautions d'emploi sont à respecter si GLUCAGEN 1 mg est utilisé chez les patients avec un insulinome. Des précautions d'emploi sont également à respecter en cas de glucagonome.
- Des précautions d'emploi sont également à respecter en cas d'utilisation de GLUCAGEN 1 mg dans les épreuves endoscopiques ou radiographiques chez les patients diabétiques ou chez les patients âgés atteints de maladies cardiaques connues.
- GLUCAGEN 1 mg ne doit pas être administré en perfusion intraveineuse.


Interactions avec d'autres médicaments

- Insuline : réaction antagoniste vis-à-vis du glucagon.
- lndométacine : le glucagon peut perdre son efficacité à augmenter la glycémie, ou peut même paradoxalement induire une hypoglycémie.
- Warfarine : le glucagon peut augmenter l'effet anticoagulant de la warfarine.
Aucune interaction n'a été rapportée avec d'autres médicaments lorsque le GLUCAGEN 1 mg est utilisé dans ses indications approuvées.


Grossesse et allaitement

Grossesse :
Le glucagon ne traverse pas la barrière placentaire. Une utilisation du glucagon a été rapportée chez des femmes enceintes diabétiques et aucun effet délétère n'a été observé sur l'évolution de la grossesse, la santé du foetus ou celle du nouveau-né.
Allaitement :
Le glucagon est très rapidement éliminé de la circulation sanguine (principalement par le foie) (T1/2 = 3-6 min). Ainsi, après traitement d'une hypoglycémie sévère, la quantité de glucagon excrétée dans le lait des mères qui allaitent est extrêmement faible. Le glucagon étant dégradé dans le tube digestif, la forme active n'est donc pas absorbée ; de ce fait, aucun effet métabolique n'est à observer chez le nourrisson.


Effet sur la conduite de véhicules

- Les effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'ont pas été étudiés.
- Après des épreuves diagnostiques les hypoglycémies rapportées ont été peu fréquentes. En conséquence, la conduite d'un véhicule doit être évitée jusqu'à ce que le patient ait pris un repas contenant des glucides.


Comment ça marche ?

- La clairance métabolique du glucagon chez l'homme est d'environ 10 ml/kg/min. Il subit une dégradation enzymatique dans le plasma et les organes de distribution. Le glucagon est éliminé principalement par le foie et le rein, chacun contribuant pour environ 30% à la clairance métabolique totale.
- Le glucagon a une demi-vie plasmatique courte, d'environ 3 à 6 minutes.
- Après une injection intraveineuse, l'efficacité survient dans la minute qui suit. L'efficacité se prolonge pendant 5 à 20 minutes selon la dose et l'organe ciblé. Après une injection intramusculaire, l'efficacité survient dans les 5 à 15 minutes qui suivent et se prolonge pendant 10 à 40 minutes selon la dose et l'organe ciblé.
- Dans le traitement de hypoglycémie sévère, un effet du glucagon sur la glycémie est habituellement observé dans les 10 minutes qui suivent l'injection.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire