HEXAMIDINE PHARMA

 



HEXAMIDINE PHARMA5 0,1 % , Solution pour application locale

Présentation : Flacon de 45 ml
Distributeur ou fabriquant : PHARMA5
Composition : Hexamidine di-isethionate

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Traitement d'appoint des affections de la peau primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
Remarque :
Les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants : ils réduisent temporairement le nombre des micro-organismes.


Posologie HEXAMIDINE GILBERT 0,1 % Solution pour application cutanée Flacon de 45 ml

VOIE CUTANEE.
Appliquer la solution sur la lésion ou les lésions à traiter, à raison de 2 à 3 fois par jour.
Aucun rinçage n'est nécessaire après application.
Durée d'utilisation après ouverture :voir mises en garde.



Contre indications

- Hypersensibilité à l'hexamidine ou à la classe chimique des diamidines ou à l'un des composants.
- Cette préparation ne doit pas être utilisée :
. pour l'antisepsie avant prélèvement (ponction et injection) ;
. pour tout geste invasif nécessitant une antisepsie de type chirurgical (P.L, voie veineuse centrale, etc ...) ;
. pour la désinfection du matériel médico-chirurgical.
- Ne pas appliquer sur les muqueuses.


Effets indésirables Hexamidine Gilbert

- L'hexamidine est susceptible d'entraîner une sensibilisation.
Sa fréquence varie avec la forme galénique et le degré d'altération épidermique : la solution hydro-alcoolique, fréquemment appliquée sur un épiderme érodé ou lésé, est plus souvent responsable que les autres formes galéniques.
- La dermite de contact à l'hexamidine présente certaines particularités évoquant un phénomène d'Arthus et suggérant des mécanismes immunologiques humoraux.
- Son aspect clinique diffère habituellement du classique eczéma de contact : l'éruption est le plus souvent infiltrée, faite de lésions papuleuses ou papulovésiculeuses hémisphériques isolées ou groupées. Plus nombreuses et coalescentes au point d'application de l'antiseptique, elles diffusent en éléments isolés.
La régression est souvent lente.
- Des manifestations bénignes d'intolérance locale peuvent être rencontrées : sensation de picotements, démangeaisons, brûlure, sécheresse cutanée. Elles n'entraînent qu'exceptionnellement l'arrêt du traitement.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
- Bien que la résorption transcutanée soit très faible, le risque d'effets systémiques ne peut être exclu. Les effets systémiques sont d'autant plus à redouter que l'antiseptique est utilisé sur une grande surface, sous pansement occlusif, sur une peau lésée (notamment brûlée), une muqueuse, une peau de prématuré ou de nourrisson, (en raison du rapport surface/poids et de l'effet d'occlusion des couches au niveau du siège).
- Dès l'ouverture du conditionnement d'une préparation à visée antiseptique, une contamination microbienne est possible.
- Compte-tenu des interférences possibles (antagonisme/inactivation) l'emploi simultané ou successif d'antiseptiques est à éviter.



Interactions avec d'autres médicaments

Compte tenu des interférences possibles (antagonisme/inactivation), l'emploi simultané ou successif d'antiseptiques est à éviter.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire