HYDERGINE

 



HYDERGINE 1% Solution buvable en gouttes,

Présentation : Flacon de 50 ml
Distributeur ou fabriquant : LAPROPHAN
Composition : Dihydroergotoxine Mésilate
PPM : 56.10 Dh

HYDERGINE 4,5 mg, Comprimé

Présentation : Boîte de 30
Distributeur ou fabriquant : LAPROPHAN
Composition : Dihydroergotoxine
PPM : 123.30 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

- Traitement à visée symptomatique du déficit pathologique cognitif et neurosensoriel chronique du sujet âgé (à l'exclusion de la maladie d'Alzheimer et des autres démences).
- Traitement d'appoint des baisses d'acuité et troubles du champ visuel présumés d'origine vasculaire.


Posologie HYDERGINE 1 mg/mL Solution buvable en gouttes Flacon avec mesurette graduée de 50 ml

Voie orale.
30 gouttes, 3 fois par jour, à prendre juste avant les principaux repas.
Utiliser la mesurette graduée et diluer les gouttes dans un demi-verre d'eau.


Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Hypersensibilité à la dihydroergotoxine ou à l'un des constituants du comprimé.
DECONSEILLE :
Grossesse et allaitement : en l'absence de données pertinentes chez l'animal et chez l'homme, l'utilisation de HYDERGINE est déconseillée pendant la grossesse et l'allaitement. Du fait des propriétés agonistes dopaminergiques, la dihydroergotoxine est susceptible d'inhiber la lactation.


Effets indésirables Hydergine

Les effets indésirables (Tableau 1) sont classés en fonction de leur fréquence, les plus fréquents d'abord, en utilisant la convention suivante : très fréquent (> = 1/10) ; fréquent (> = 1/100, < 1/10) ; peu fréquent (> = 1/1000, < 1/100) ; rare (> = 1/10000, < 1/1000) ; très rare (< 1/10000), y compris les cas isolés.
Tableau 1.
- Affections vasculaires :
Rare : Hypotension orthostatique.
- Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :
Rare : Congestion nasale.
- Affections gastro-intestinales :
. Rare : Nausées, vomissements.
. Très rare : Fibrose rétropéritonéale.
- Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Rare : Cas isolés d'éruption cutanée.

Précautions d'emploi

ATTENTION : LE TITRE ALCOOLIQUE DE CE MEDICAMENT EST DE 29,2% V/V, SOIT 0,345 g D'ALCOOL POUR 30 gouttes.
- Eviter la prise à distance des repas (voir rubrique effets indésirables).
- Du fait d'une métabolisation hépatique et d'une élimination biliaire, la prudence est recommandée chez l'insuffisant hépatique modéré à sévère.


Interactions avec d'autres médicaments

LIEES A L'ALCOOL (0,345 g pour 30 gouttes), l'association de ce médicament est à prendre en compte avec :
- Les médicaments provoquant une réaction antabuse avec l'alcool :
Effet antabuse (chaleur, rougeur, vomissement, tachycardie), disulfirame, céfamandole, céfopérazone, latamoxef (antibactériens-céphalosporines), chloramphénicol (antibactérien-phénicolé), chlorpropamide, glibenclamide, glipizide, tolbutamide (antidiabétiques-sulfamides hypoglycémiants), griséofulvine (antifongique), nitro-5-imidazolés (métronidazole, ornidazole, secnidazole, tinidazole), kétoconazole, procarbazine (cytostatique).
- Les dépresseurs du système nerveux central.


Grossesse et allaitement

En l'absence de données pertinentes chez l'animal et chez l'homme, l'utilisation de HYDERGINE est déconseillée pendant la grossesse et l'allaitement. Du fait des propriétés agonistes dopaminergiques, la dihydroergotoxine est susceptible d'inhiber la lactation.


Effet sur la conduite de véhicules

L'altération de la vigilance, liée à la présence d'alcool, peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.


Comment ça marche ?

ABSORPTION :
Après administration orale, l'absorption est d'environ 25%, les concentrations maximales sont atteintes en 0,5 à 1,5 heure.
DISTRIBUTION :
En raison d'un effet de premier passage hépatique important, la biodisponibilité varie entre 5 et 12%.
ELIMINATION :
L'élimination est biphasique avec une demi-vie brève de 1,5 à 2,5 heures (phase alpha) et une plus longue de 13 à 15 heures (phase bêta). L'élimination est essentiellement biliaire.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire

 
×