MALTOFER

 



MALTOFER 150 ml, Solution buvable

Présentation : Boîte de 1
Distributeur ou fabriquant : NOVARTIS PHARMA
Composition : Complexe d'hydroxyde de fer polymaltose
PPM : 35.70 Dh

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Carence martiale lorsque la voie orale est impossible ou contre-indiquée.

Posologie MALTOFER 100 mg/2 ml Solution injectable IM Boîte de 5 Ampoules de 2 ml

L'injection sera profonde et lente, en intramusculaire (pas d'injection sous-cutanée ou intraveineuse).
Pour éviter le tatouage par des dépôts de fer en surface ou le long du trajet de l'injection, l'aiguille utilisée pour l'injection ne doit pas être celle qui a servi pour aspirer le contenu de l'ampoule. Il est recommandé d'utiliser la technique des plans dissociés (décalage latéral des plans cutanés/sous-cutanés avant la piqûre), puis d'effectuer une injection IM classique dans le quadrant supéro-externe du grand fessier.
- Chez l'adulte : 1,5 mg/kg et par injection.
- Chez l'enfant : 1,5 mg/kg et par injection.
Durée de traitement :
Une injection tous les 3 à 7 jours.
Il conviendra de procéder régulièrement à une réévaluation des possibilités thérapeutiques, le relais par voie orale devant être envisagé dès que possible.
Cas particulier : patient hémodialysé chronique :
Il est possible d'administrer le produit directement dans le circuit sanguin extracorporel, en milieu de séance, à la dose usuelle de 25 à 100 mg trois fois par semaine en fonction du taux d'hémoglobine.
- Ne jamais administrer le produit sans dilution préalable.
- Ne jamais dépasser la dose de 20 mg de fer par heure.
- Régler le débit de façon que l'administration du fer soit constante et régulière pendant toute la durée de la séance d'hémodialyse.
Remarque : il convient de signaler que chez ces patients, l'absorption digestive du fer est normale et que l'administration intraveineuse de fer non régulée peut entraîner une hémosidérose et à long terme une hémochromatose.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à l'un des constituants.
- Surcharge martiale, en particulier anémie normo ou hypersidérémique telles que thalassémie, anémie réfractaire, anémie par insuffisance médullaire.
- Pas d'injection sous-cutanée ou intraveineuse.
DECONSEILLE :
Association déconseillée : fer (sels par voie orale).

Effets indésirables Maltofer

- Pigmentation résiduelle possible au lieu d'injection, éventuellement définitive.
- Possibilité de nausées, de coloration plus foncée des urines.
- Possibilité de réactions anaphylactoïdes.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
L'hyposidérémie associée aux syndromes inflammatoires n'est pas sensible au traitement martial.
Le traitement martial doit, dans la mesure du possible, être associé au traitement étiologique.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Surveiller à intervalles réguliers la sidérémie et la capacité de saturation de la sidérophiline pour éviter tout risque éventuel de surdosage.
- Chez les sujets préalablement traités par le fer par voie orale, ce traitement devra être interrompu 24 heures avant la première injection.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Des données cliniques négatives, portant sur quelques milliers de femmes traitées, semblent exclure un effet néfaste de l'hydroxyde ferrique.
En conséquence, ce médicament, dans les conditions normales d'utilisation, peut être prescrit pendant la grossesse.
Allaitement :
Le passage de l'hydroxyde ferrique dans le lait maternel n'a pas été évalué, mais compte tenu de la nature de la molécule, l'administration de ce médicament est possible chez la femme qui allaite.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire