MEDIVEINE

 



MEDIVEINE 300 mg , Comprimé sécable

Présentation : Boite de 60 comprimés
Distributeur ou fabriquant : SOTHEMA
Composition : Diosmine
Famille : Vasculoprotecteur veinotoniqueique
PPM : 62.40 Dh

MEDIVEINE 600 mg , Comprimé sécable

Présentation : Boîte de 30 comprimés
Distributeur ou fabriquant : SOTHEMA
Composition : Diosmine
Famille : Vasculoprotecteur veinotoniqueique
PPM : 60.00 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Amélioration des symptômes en rapport avec l'insuffisance veinolymphatique (jambes lourdes, douleurs, impatiences du primodécubitus).
Traitement d'appoint des troubles fonctionnels de la fragilité capillaire.
Utilisé dans le traitement des signes fonctionnels liés à la crise hémorroïdaire.


Posologie MEDIVEINE Gé 300 mg Comprimé Boîte de 30

- Insuffisance veinolymphatique, fragilité capillaire : 2 comprimés par jour : 1 à midi et 1 le soir au moment des repas à avaler avec un peu d'eau.
- Crise hémorroïdaire : 4 à 6 comprimés par jour.


Contre indications

DECONSEILLE :
Allaitement : en l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, l'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement.


Effets indésirables Mediveine GÉ

Quelques cas de troubles digestifs banals (1%) ont été décrits (n'obligeant jamais à l'arrêt du traitement).

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Des études expérimentales chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène.
Par ailleurs, dans l'espèce humaine aucun effet néfaste n'a été rapporté à ce jour.
Allaitement :
En l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, l'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement.


Comment ça marche ?

La diosmine est rapidement absorbée par voie digestive. Les concentrations maximales dans le sang et dans les différents organes chez le rat (foie, reins, tunique des vaisseaux) sont obtenues en une à deux heures. L'élimination s'effectue, à parties égales, par l'urine et les fèces dans les 24 heures après l'administration orale. L'élimination est essentiellement fécale les 24 heures suivantes. La diosmine et ses métabolites subissent un cycle entéro-hépatique, ce qui contribue à une certaine fixation différée au niveau tissulaire. En effet, des concentrations non négligeables dans les parois vasculaires veineuses persistent pendant les 48 heures suivant l'administration orale de diosmine
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire