MUTESA

 



MUTESA Suspension Buvable

Présentation : Flacon de 200 ml
Distributeur ou fabriquant : SYNTHEMEDIC
Composition : Oxetacaïne Magnésium Oxyde Leger Aluminium Oxyde
PPM : 32.10 Dh

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Traitement symptomatique des manifestations douloureuses au cours des affections oeso-gastriques.



Posologie MUTESA 3,8 %/1,35 %/0,187 % Suspension buvable Flacon de 200 ml

Voie orale.

2 cuillères à café par prise, au moment des douleurs. Puis, avaler rapidement un verre d'eau après absorption de MUTESA afin d'éviter l'anesthésie des muqueuses buccales et de la glotte.



Contre indications

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les situations suivantes :

• insuffisance rénale sévère,

• antécédent d'allergie à l'un des constituants.

Ce médicament est généralement déconseillé en association (voir rubriqueInteractions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions) avec les quinidiniques.



Effets indésirables Mutesa

Liés à l'aluminium: lors de traitement de longue durée ou de surdosage, risque de déplétion phosphorée.

Liés à l'oxétacaïne: possibilité d'allergie.

En raison de la présence, en tant qu'excipients, de dérivés terpéniques et en cas de non respect des doses préconisées :

• risque de convulsions chez le nourrisson et chez l'enfant,

• possibilité d'agitation et de confusion chez les sujets âgés.

Précautions d'emploi

Mises en garde

Cette spécialité contient des dérivés terpéniques, en tant qu'excipients, qui peuvent abaisser le seuil épileptogène. A doses excessives, risque d'accidents neurologiques à type de convulsions chez le nourrisson et chez l'enfant. Respecter les posologies et la durée de traitement préconisées.

Précautions d'emploi

L'attention des sportifs sera attirée sur le fait que cette spécialité contient un principe actif pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles anti-dopage.

Chez les insuffisants rénaux et dialyses chroniques, tenir compte de la teneur en aluminium (risque d'encéphalopathie).

En cas d'antécédents d'épilepsie, tenir compte de la présence, en tant qu'excipients, de dérivés terpéniques.



Interactions avec d'autres médicaments

Les antiacides interagissent avec certains autres médicaments absorbés par voie orale.

Associations déconseillées

+ Quinidiniques

Augmentation des taux plasmatiques de la quinidine et risque de surdosage (diminution de l'excrétion rénale de la quinidine par alcalinisation des urines).

Utiliser un autre antiacide.

Associations faisant l'objet de précautions d'emploi

On constate une diminution de l'absorption digestive des médicaments administrés simultanément. Par mesure de précaution, il convient de prendre les antiacides à distance de certains autres médicaments.

Espacer la prise de ce médicament plus de 2 heures, si possible, avec:

+ Antibactériens-antituberculeux (éthambutol, isoniazide) (voie orale),

+ Antibactériens-cyclines (voie orale),

+ Antibactériens-lincosanides (voie orale),

+ Antihistaminiques H2 (voie orale),

+ Aténolol, métoprolol, propranolol (voie orale),

+ Chloroquine (voie orale),

+ Diflunisal (voie orale),

+ Digoxine (voie orale),

+ Diphosphonates,

+ Fer (sels),

+ Fluorure de sodium,

+ Glucocorticoïdes (voie orale) (Décrit pour la prednisolone et dexaméthasone),

+ Indométacine (voie orale),

+ Kayexalate (voie orale),

+ Kétoconazole (voie orale),

+ Lansoprazole,

+ Neuroleptiques phénothiaziniques (voie orale),

+ Pénicillamine (voie orale),

Espacer la prise de ce médicament plus de 4 heures, si possible, avec:

+ Antibactériens-fluoroquinolones (voie orale),

Associations à prendre en compte

+ Salicylés

Augmentation de l'excrétion rénale des salicylés par alcalinisation des urines.



Grossesse et allaitement

Grossesse

L'oxétacaïne n'est pas tératogène chez le lapin.

En clinique, l'utilisation relativement répandue de MUTESA n'a, à ce jour, révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique. Toutefois, des données complémentaires sont nécessaires pour confirmer l'absence de risque.

En conséquence, par mesure de précaution, il est recommandé de ne pas utiliser ce médicament au cours du premier trimestre de la grossesse.

Allaitement

En l'absence d'étude, éviter pendant l'allaitement.

En cas d'allaitement, il est préférable de ne pas utiliser ce médicament du fait :

• de l'absence de donnée cinétique sur le passage des dérivés terpéniques dans le lait,

• et de leur toxicité neurologique potentielle chez le nourrisson.



Comment ça marche ?

Non renseignée.

 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire

 
×