NEO-MERCAZOLE

 



NEO-MERCAZOLE 5 mg, Comprimé

Présentation : Boîte de 50
Distributeur ou fabriquant : PROMOPHARM
Composition : Carbimazole
PPM : 32.60 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Hyperthyroïdies.



Posologie NEO-MERCAZOLE 5 mg Comprimé Tube de 50

- Le traitement sera initié par une dose d'attaque pendant 1 à 2 mois environ en surveillant cliniquement le patient. Les doses seront baissées progressivement, pour atteindre en 3 ou 4 mois une dose d'entretien qui sera poursuivie en général de 12 à 18 mois.
- L'adaptation du traitement est indispensable car :
. pour une posologie insuffisante : les signes d'hyperthyroïdie réapparaissent ou s'aggravent ;
. pour une posologie excessive : une hypothyroïdie s'installe, caractérisée par l'élévation de la TSH et une augmentation du volume du goitre.
- Traitement d'attaque : 20 à 60 mg (4 à 12 comprimés) par jour pendant quelques semaines.
- Traitement d'entretien : dès amélioration clinique et normalisation des épreuves fonctionnelles :
5 à 20 mg (1 à 4 comprimés) par jour pendant plusieurs mois.
L'administration se fait en une prise unique ou en 3 prises régulièrement espacées dans la journée, administrées de préférence au moment des repas.
- Un autre schéma thérapeutique possible :
. dans une première phase : administration de l'antithyroïdien à la posologie du traitement d'attaque mentionné ci-dessus, jusqu'à obtention d'une hypothyroïdie biologique (obtenue après 6 semaines environ).
. dans une seconde phase : poursuite de l'antithyroïdien à la même posologie mais en associant de la lévothyroxine pour obtenir l'euthyroïdie puis diminution progressive de l'antithyroïdien vers le 12ème mois en poursuivant la lévothyroxine, les deux produits étant arrêtés après 6 à 8 mois.


Contre indications

- Cancer TSH-dépendant de la thyroïde.
- Affections hématologiques graves préexistantes.
- Insuffisance hépatique.
- Allaitement : en raison d'un passage dans le lait maternel de ce médicament et du risque d'hypothyroïdie néonatale, l'allaitement est contre-indiqué.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.


Effets indésirables Neo-Mercazole

- Toute augmentation du volume du goitre doit, en premier lieu, faire évoquer une hypothyroïdie par surdosage.
- Anomalies hématologiques : leucopénie pouvant être annoncée par de la fièvre, une angine, une infection, voire une agranulocytose ou une aplasie médullaire de survenue habituellement brutale, nécessitant l'arrêt du traitement et la réalisation d'une numération-formule sanguine en urgence.
De très rares cas d'anémie hémolytique et de très rares cas de thrombopénie isolée ont été rapportés.
- Réactions allergiques : cutanées (prurit, éruption, urticaire), fièvre, érythème, arthralgies, myalgies, courbatures nécessitant également l'arrêt du traitement.
- Bien que rares, des hépatites cholestatiques ont été rapportées.
Rares cas d'agueusie.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
- Tout patient prenant ce médicament doit savoir que l'apparition de fièvre, d'angine ou d'une autre infection impose une numération immédiate de l'hémogramme.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Ne pas administrer sans confirmation biologique de l'hyperthyroïdie. Surveillance de la numération et de la formule sanguine avant le début du traitement et de façon hebdomadaire (risque d'agranulocytose, fréquence de l'ordre de 0,7%) pendant les 6 premières semaines de traitement.
- Grossesse : quelques anomalies ont été décrites avec le carbimazole ou avec son métabolite actif le méthimazole : aplasies circonscrites du cuir chevelu, atrésies des choanes, atrésies oesophagiennes. Chez l'homme, la thyroïde foetale commence à fixer l'iode vers la 10-12ème semaine post-conceptionnelle. Des anomalies fonctionnelles thyroïdiennes transitoires ont été rapportées chez des nouveau-nés de mères traitées en cours de grossesse par le carbimazole. Une hyperthyroïdie doit être traitée au cours de la grossesse. En conséquence, s'il n'est pas possible de recourir au traitement le mieux toléré par le foetus (propylthiouracile), le carbimazole sera maintenu. Il sera nécessaire d'adapter les posologies afin d'obtenir une euthyroïdie voire une légère hyperthyroïdie maternelle de façon à limiter le risque d'hypothyroïdie foetale. En effet, une supplémentation maternelle en L-thyroxine s'avérerait inefficace pour le foetus puisque cette hormone passe très peu le placenta. Un diagnostic anténatal (échographique) sera envisagé de manière à dépister certaines des anomalies décrites ci-dessus et à surveiller la thyroïde foetale. Il sera pratiqué un bilan thyroïdien néonatal.


Grossesse et allaitement

Grossesse :
Quelques anomalies ont été décrites avec le carbimazole ou avec son métabolite actif le méthimazole : aplasies circonscrites du cuir chevelu, atrésies des choanes, atrésies oesophagiennes.
Chez l'homme, la thyroïde foetale commence à fixer l'iode vers la 10-12ème semaine post-conceptionnelle. Des anomalies fonctionnelles thyroïdiennes transitoires ont été rapportées chez des nouveau-nés de mères traitées en cours de grossesse par le carbimazole.
Une hyperthyroïdie doit être traitée au cours de la grossesse.
En conséquence, s'il n'est pas possible de recourir au traitement le mieux toléré par le foetus (propylthiouracile), le carbimazole sera maintenu.
- Il sera nécessaire d'adapter les posologies afin d'obtenir une euthyroïdie voire une légère hyperthyroïdie maternelle de façon à limiter le risque d'hypothyroïdie foetale. En effet, une supplémentation maternelle en L-thyroxine s'avérerait inefficace pour le foetus puisque cette hormone passe très peu le placenta.
- Un diagnostic anténatal (échographique) sera envisagé de manière à dépister certaines des anomalies décrites ci-dessus et à surveiller la thyroïde foetale.
- Il sera pratiqué un bilan thyroïdien néonatal.
Allaitement :
En raison d'un passage dans le lait maternel de ce médicament et du risque d'hypothyroïdie néonatale, l'allaitement est contre-indiqué.


Comment ça marche ?

Le carbimazole est rapidement absorbé au niveau intestinal en 15 à 30 minutes. Seul son métabolite actif, le méthimazole, est identifié dans le sang.
La demi-vie sanguine varie de 4 à 12 heures selon les sujets. Cette variabilité semble plus liée à la variabilité individuelle qu'à l'état thyroïdien lui-même. Le volume de distribution est d'environ 40 litres.
L'excrétion est essentiellement urinaire 75-80%.
7% de méthimazole inchangé environ sont excrétés.
Le carbimazole se concentre dans la thyroïde rapidement après son administration.
Le carbimazole traverse le placenta et est excrété dans le lait.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire