NIFARM

 



NIFARM 10 mg , Capsule

Présentation : Boîte de 30
Distributeur ou fabriquant : PHARMA5
Composition : Nifedipine

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

- Angor de Prinzmetal.
- Angor stable en association aux bêtabloquants, lorsque les autres thérapeutiques anti-angineuses sont contre-indiquées ou insuffisamment efficaces.
- Traitement symptomatique des phénomènes de Raynaud.

Posologie NIFEDIPINE 10 mg Capsule Boîte de 30

Voie orale. La capsule est à avaler sans croquer avec un peu de liquide.
- Angor :
. Dans l'angor de Prinzmetal, la posologie recommandée est de 1 capsule 4 fois par jour dont une le soir au coucher.
. Dans l'angor stable, la posologie usuelle est de 1 capsule 3 fois par jour, en association à un bêtabloquant administré à posologie efficace.
La posologie maximale est de 60 mg/j.
- Phénomènes de Raynaud : la posologie usuelle est de 1 capsule 3 fois par jour.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament ne doit jamais être prescrit dans les cas suivants :
- hypersensibilité connue à la nifédipine,
- infarctus du myocarde datant de moins de 1 mois, angor instable (voir mises en garde et précautions d'emploi).
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé :
- pendant la grossesse ou l'allaitement :
. grossesse : les études réalisées chez l'animal ont mis en évidence un risque tératogène et foetotoxique de la nifédipine. En clinique, aucun effet malformatif ou foetotoxique n'est apparu à ce jour. Toutefois, le suivi de grossesses exposées à la nifédipine est insuffisant à ce jour pour pouvoir exclure tout risque. En conséquence, l'utilisation de la nifédipine est déconseillée pendant la grossesse. Toutefois, la découverte d'une grossesse sous nifédipine n'en justifie pas l'interruption.
. allaitement : la nifédipine passe dans le lait maternel. En conséquence, par mesure de précaution, il convient d'éviter de l'administrer chez la femme qui allaite.
- en association au dantrolène (perfusion) ou à la ciclosporine (voir interactions).

Effets indésirables Nifedipine

- Chez le coronarien, des douleurs thoraciques voire un infarctus du myocarde, ont été observés. Ces manifestations demeurent extrêmement rares, mais imposent l'arrêt du traitement.
L'apparition d'une tachycardie ou de palpitations en début de traitement dans l'angor stable, doit faire réévaluer la posologie du traitement par bêtabloquant.
- Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés, en début de traitement, sont : oedèmes des jambes (dose-dépendants), rougeurs du visage accompagnées ou non de céphalées, bouffées de chaleur, nausées, gastralgies, légère hypotension.
Pour la plupart liés à la vasodilatation périphérique, ils sont bénins et disparaissent dès l'arrêt du traitement.
- Possibilité de survenue de crampes, diarrhée, réactions d'hypersensibilité à type de prurit, urticaire, oedème de Quincke ainsi que des réactions cutanées diverses.
- Ont aussi été rapportés :
. étourdissements pouvant être liés à une hypotension, asthénie, allergie, gingivites hyperplasiques régressant à l'arrêt du traitement,
. exceptionnellement, atteintes fonctionnelles hépatiques (cholestase intrahépatique, augmentation des transaminases), réversibles à l'arrêt du traitement.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
- Cette spécialité ne doit pas être administrée en cas d'élévation tensionnelle aiguë : l'utilisation par voie sublinguale de nifédipine en provoquant une chute tensionnelle excessive et brutale, peut entraîner des accidents ischémiques. Cette forme à libération immédiate de nifédipine n'est pas indiquée dans l'hypertension artérielle.
- Des données épidémiologiques récentes indiquent que cette forme à libération immédiate peut s'accompagner, notamment aux fortes posologies d'un risque accru d'évènements coronariens graves chez les patients coronariens.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Association aux bêta-bloquants : chez le coronarien souffrant d'angor stable, l'instauration du traitement par nifédipine gélule requiert un traitement préalable par bêtabloquant à dose efficace. Elle se fera sous surveillance médicale particulière, chez les sujets en insuffisance cardiaque latente (voir interactions).
- La prudence est recommandée chez les patients dans des conditions hémodynamiques précaires (hypovolémie, collapsus, dysfonctionnement systolique sévère du ventricule gauche, choc cardiogénique).
- Associations nécessitant des précautions d'emploi : anticonvulsivants inducteurs enzymatiques (carbamazépine, phénobarbital, phénytoïne, primidone) ; baclofène ; cimétidine (> = 800 mg/j) ; itraconazole ; phénytoïne ; rifampicine.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études réalisées chez l'animal ont mis en évidence un risque tératogène et foetotoxique de la nifédipine.
En clinique, aucun effet malformatif ou foetotoxique n'est apparu à ce jour.
Toutefois, le suivi de grossesses exposées à la nifédipine est insuffisant à ce jour pour pouvoir exclure tout risque.
En conséquence, l'utilisation de la nifédipine est déconseillée pendant la grossesse. Toutefois, la découverte d'une grossesse sous nifédipine n'en justifie pas l'interruption.
Allaitement :
La nifédipine passe dans le lait maternel. En conséquence, par mesure de précaution, il convient d'éviter de l'administrer chez la femme qui allaite.

Comment ça marche ?

La nifédipine est rapidement résorbée par voie digestive. Elle apparaît dans le sang quelques minutes après administration orale. Sa demi-vie plasmatique est d'environ 3 heures. Sa biodisponibilité absolue est d'environ 50%. La nifédipine est presque entièrement transformée dans le foie en plusieurs métabolites inactifs. 70 à 80% de la substance sont éliminés par le rein, plus de 90% de cette quantité se retrouvent dans les urines des 24 heures, 15% environ sont éliminés par les fèces. Il n'y a donc pas d'accumulation du produit dans l'organisme.
La nifédipine n'est pas dialysable.
La durée moyenne d'action du produit est d'environ 6 heures.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire