NORADRÉNALINE

 



NORADRÉNALINE TARTRATE AGUETTANT 0,2% soluté injectable

Présentation : Boîte de 10 ampoules de 4ml
Distributeur ou fabriquant : HEMOLAB-PHARMA
Composition : Noradrénaline

 


 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

- En perfusion intraveineuse, la noradrénaline est utilisée :
dans le traitement d'urgence du collapsus et pour la restauration et maintien de la pression artérielle.
- En irrigation locale gastrique, la noradrénaline est utile dans :
le traitement des hémorragies digestives, en complément des traitements habituels (inhibiteurs des récepteurs H2, des pompes à protons ; sclérose endoscopique).

Posologie NORADRENALINE 0,2% 2 mg/ml Solution injectable IV Boîte de 10 Ampoules de 4 ml

La voie d'administration doit être rigoureusement intraveineuse. Toute extravasation peut entraîner une vasoconstriction locale intense et une nécrose éventuelle des tissus. Il est préférable d'utiliser une voie veineuse centrale.
NORADRENALINE TARTRATE RENAUDIN 0,2% doit être obligatoirement diluée avant la perfusion intraveineuse, en principe dans un soluté glucosé isotonique. La noradrénaline ne doit pas être mélangée avec d'autres médicaments.
Les posologies sont à adapter en fonction de l'état clinique du patient.
Les doses initiales recommandées sont 0,1 à 0,3 µg/kg/min de tartrate de noradrénaline. Des posologies atteignant 3 à 5 µg/kg/min ont parfois été utiles dans le traitement du choc septique ou du choc hémorragique.
Dans le cas d'hémorragie digestive, des lavages gastriques avec du sérum physiologique glacé auquel on ajoute 8 à 16 mg de tartrate de noradrénaline, peuvent être utilisés.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Il n'y a pas de contre-indication lorsque les indications sont respectées.
DECONSEILLE :
Associations déconseillées : anesthésiques volatils halogénés ; antidépresseurs imipraminiques ; médicaments mixtes adrénergiques-sérotoninergiques.

Effets indésirables Noradrenaline 0,2%

- Nécrose cutanée en cas d'extravasation.
- Fréquents : anxiété, gêne respiratoire, céphalées, tremblements.
- Douleur rétrosternale ou pharyngée, photophobie, pâleur, sudation, vomissements, tachycardie, bradycardie.
- En raison de la présence de métabisulfite de sodium, risque de réactions allergiques, y compris réactions anaphylactiques et bronchospasmes.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
NORADRENALINE TARTRATE RENAUDIN 0,2% est contre-indiquée chez les patients hypotendus dont le collapsus est lié à une hypovolémie, sauf en cas d'urgence pour maintenir la perfusion des artères coronaires et cérébrales jusqu'à ce qu'une thérapie de remplacement du volume sanguin puisse être mise en place.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Une certaine prudence et une indication stricte sont à retenir en cas :
. de dysfonction ventriculaire gauche majeure,
. d'insuffisance coronaire aiguë,
. d'infarctus du myocarde récent,
. des troubles du rythme cardiaque survenant pendant le traitement. Ces derniers doivent conduire à diminuer la posologie.
- La perfusion de noradrénaline doit être réalisée avec une surveillance continue de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque.
- Au cas où il serait nécessaire d'administrer NORADRENALINE TARTRATE RENAUDIN 0,2% simultanément avec du sang total ou du plasma, ces derniers doivent être administrés séparément.
- Associations nécessitant des précautions d'emploi : IMAO non sélectifs ; IMAO sélectifs A.

Comment ça marche ?

Non résorbé par voie digestive.
Concentration plasmatique fugace (la demi-vie est de 2 à 3 minutes).
Désamination oxydative et o-méthylation.
Elimination rénale sous forme de métabolites.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire