POSICYCLINE

 



POSICYCLINE 0,01 , Collyre

Présentation : Flacon de 5ml
Distributeur ou fabriquant : SOTHEMA
Composition : Oxytétracycline Chlorhydrate
PPM : 29.90 Dh

POSICYCLINE 0,05 g , Pommade ophtalmique

Présentation : Tube de 5g
Distributeur ou fabriquant : SOTHEMA
Composition : Oxytétracycline Chlorhydrate
PPM : 21.50 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Infections bactériennes superficielles de l'oeil (conjonctivites, kératites) ou de ses annexes (blépharites, dacryocystites) dues à des germes sensibles.
Trachome.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
SPECTRE d'activité antibactérienne :
Espèces sensibles :
- aérobies à Gram positif : Bacillus, Entérocoques, Staphylococcus méti-S,Staphylococcus méti-R, Streptococcus A, Streptococcus B, Streptococcus pneumoniae;
- aérobies à Gram négatif : Branhamella catarrhalis, Brucella, Escherichia coli,Haemophilus influenzae, Klebsiella, Neisseria gonorrhoeae, Pasteurella, Vibrio cholerae ;
- anaérobies : Propionibacterium acnes ;
- autres : Borrelia burgdorferi, Chlamydia, Coxiella burnetii, Leptospira, Mycoplasma pneumoniae, Rickettsia, Treponema pallidum, Ureaplasma urealyticum.

Posologie POSICYCLINE 1 % Collyre en solution Ampoule bouteille autocassable (+ compte-gouttes) de 5 ml

Voie locale.
EN INSTILLATION OCULAIRE.
RESERVE A L'ADULTE ET A L'ENFANT DE PLUS DE 8 ANS (en raison du passage systémique non négligeable et du risque de coloration permanente des dents).
1 goutte de collyre, 3 à 8 fois par jour, selon la gravité, pendant 7 jours en moyenne.
Instiller 1 goutte de collyre dans le cul-de-sac conjonctival inférieur de l'oeil ou des yeux malade(s) en regardant vers le haut et en tirant légèrement la paupière inférieure vers le bas.
Ne pas toucher l'oeil ou les paupières avec l'embout du flacon.
Reboucher le flacon après utilisation.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
RESERVE A L'ADULTE ET A L'ENFANT DE PLUS DE 8 ANS.
Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :
- hypersensibilité à l'un des constituants du collyre, notamment à l'oxytétracycline (antibiotique de la famille des tétracyclines),
- en cas de traitement par les rétinoïdes (voie générale) (voir interactions),
- à partir du deuxième trimestre de la grossesse : en cas d'administration oculaire, le passage systémique est non négligeable. L'administration de cyclines au cours des deuxième et troisième trimestres expose le foetus au risque de coloration des dents de lait. A partir du deuxième trimestre de la grossesse, l'administration de cyclines est contre-indiquée.
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé en cas d'allaitement : en cas de traitement par ce médicament, l'allaitement est déconseillé.

Effets indésirables Posicycline

- possibilité d'irritation transitoire,
- risque de réaction d'hypersensibilité.

Précautions d'emploi

- Ne pas injecter, ne pas avaler.
- Le collyre ne doit pas être administré en injection péri- ou intra-oculaire.
- Ce collyre contient des sulfites susceptibles d'entraîner ou d'aggraver des réactions anaphylactiques.
- En cas d'infection de l'oeil, le port de lentilles de contact est déconseillé pendant toute la durée du traitement.
- En cas de traitement par un autre collyre, espacer de 15 minutes les instillations.
- En cas d'hypersensibilité, arrêter le traitement.
- En l'absence d'amélioration rapide ou en cas de traitement prolongé, une surveillance médicale régulière comportant des contrôles bactériologiques avec étude de la sensibilité du germe, permet de dépister une résistance au produit et d'adapter éventuellement le traitement.
- Grossesse : en cas d'administration oculaire, le passage systémique est non négligeable. Un effet tératogène des cyclines a été retrouvé en expérimentation animale mais de façon inconstante. En clinique, l'utilisation des cyclines au cours d'un nombre limité de grossesses n'a apparemment révélé aucun effet malformatif particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse. En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser les cyclines pendant le premier trimestre de la grossesse.
- Associations nécessitant des précautions d'emploi : anticoagulants oraux.

Grossesse et allaitement

En cas d'administration oculaire le passage systémique est non négligeable.
Grossesse :
Un effet tératogène des cyclines a été retrouvé en expérimentation animale mais de façon inconstante.
En clinique, l'utilisation des cyclines au cours d'un nombre limité de grossesses n'a apparemment révélé aucun effet malformatif particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse.
L'administration de cyclines au cours des deuxième et troisième trimestres expose le foetus au risque de coloration des dents de lait.
En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser les cyclines pendant le premier trimestre de la grossesse.
A partir du deuxième trimestre de la grossesse, l'administration de cyclines est contre-indiquée.
Allaitement :
En cas de traitement par ce médicament, l'allaitement est déconseillé.

Effet sur la conduite de véhicules

En cas de gêne oculaire importante liée à l'infection bactérienne de l'oeil, il est recommandé d'attendre la fin des symptômes pour conduire un véhicule ou utiliser une machine.
 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire