PULVO

 



PULVO 47 NEOMYCINE , Poudre pour application cutanée

Présentation : Boîte de 1 Flacon de 4 g
Distributeur ou fabriquant : MAPHAR
Composition : Catalase de foie de cheval Néomycine Sulfate
PPM : 66.00 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Traitement local d'appoint pendant la phase de bourgeonnement des plaies, des ulcères cutanés et des escarres.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie PULVO 47 NEOMYCINE Poudre pour application cutanée Flacon pressurisé de 4 g

Posologie :
Une application à chaque renouvellement de pansement, sans dépasser 8 jours de traitement.
Mode d'administration :
Après nettoyage de la lésion, tamponner avec une compresse de gaze pour l'assécher.
Pulvériser le médicament sur la plaie en maintenant le flacon vertical et à une distance d'environ 20 cm.
Pour une application, exercer 3 ou 4 pressions successives de quelques fractions de seconde chacune.
Faire ensuite le pansement suivant les méthodes habituelles.
Recommandations importantes :
- Il est nécessaire de bien assécher la plaie avant d'appliquer le produit surtout si elle a été nettoyée avec un ammonium quaternaire.
- Il est très important de respecter la distance de pulvérisation pour éviter les sensations douloureuses éventuelles lors de l'application du produit ou dans les minutes qui suivent.
- En cas de douleurs, pulvériser le produit sur une compresse que l'on appliquera secondairement.
- Il est inutile de mettre une quantité trop importante de produit. L'excès de poudre n'accélère pas le processus de cicatrisation.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité aux protéines étrangères (catalase de cheval) ou à la néomycine.
- Enfants de moins de 2 ans, en raison du risque de passage percutané de la néomycine et donc du risque d'ototoxicité.
- Lésions mammaires, lors de l'allaitement, en raison du risque d'ingestion du produit par le nouveau-né.
DECONSEILLE :
- Grossesse : compte tenu de la présence dans cette spécialité d'un aminoside, la néomycine, à l'origine d'un risque ototoxique, et de l'éventualité d'un passage systémique, l'utilisation de ce médicament chez la femme enceinte est déconseillée.
- Allaitement : en l'absence de données sur le passage de ce médicament dans le lait maternel, son utilisation est à éviter, notamment ne pas appliquer sur les seins lors de l'allaitement, en raison du risque d'ingestion du produit par le nouveau-né.

Effets indésirables Pulvo 47 Neomycine

- Dus à la néomycine :
. Possibilité d'eczéma allergique de contact. Celui-ci survient plus fréquemment en cas d'application sur des dermites de stase notamment péri-ulcéreuses, en cas d'emploi prolongé supérieur à 8 jours, en cas d'utilisation sous occlusion.
Les lésions d'eczéma peuvent disséminer à distance des zones traitées.
. L'allergie peut être croisée avec les autres antibiotiques du groupe des aminosides.
. Possibilité d'effets systémiques si la surface traitée est très étendue, la peau lésée, l'emploi prolongé.
- Dus à la catalase de cheval :
Comme toute protéine étrangère, la catalase de cheval peut être responsable de réactions anaphylactiques.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
- Le prescripteur devra prendre en compte d'une part le spectre antibactérien souvent inadapté aux infections dermatologiques, et d'autre part le caractère allergisant de la néomycine.
Le risque de sensibilisation peut être augmenté dans certaines conditions d'utilisation :
. application prolongée supérieure à 8 jours,
. utilisation sous occlusion,
. utilisation d'une forme pommade,
. application sur dermatoses chroniques, eczéma et dermite de stase essentiellement.
En conséquence, le traitement devra être limité à 8 jours ; l'utilisation sur des dermatoses chroniques devra être évitée ainsi que l'utilisation sous occlusion.
Le traitement devra être interrompu dès les premiers signes de sensibilisation.
- En cas d'infection streptococcique, une antibiothérapie par voie générale devra être envisagée.
- La résorption et le passage systémique de la néomycine ne sont pas à écarter en cas de lésions épidermiques étendues, en cas d'application prolongée et en cas d'ulcères de jambe.
- La sensibilisation par voie cutanée peut compromettre l'utilisation ultérieure par voie générale d'un antibiotique de la même famille.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
Il existe un risque de sélection de germes résistants en cas de traitement prolongé.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Compte tenu de la présence dans cette spécialité d'un aminoside, la néomycine, à l'origine d'un risque ototoxique, et de l'éventualité d'un passage systémique, l'utilisation de ce médicament chez la femme enceinte est déconseillée.
Allaitement :
En l'absence de données sur le passage de ce médicament dans le lait maternel, son utilisation est à éviter, notamment ne pas appliquer sur les seins lors de l'allaitement, en raison du risque d'ingestion du produit par le nouveau-né.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire