RECOFOL

 



RECOFOL 10mg/ml Solution injectable ,

Présentation : Flacon de 50/ 100 ml
Distributeur ou fabriquant : BAYER S.A
Composition : Propofol

RECOFOL 10mg/ml Solution injectable, Ampoule de 20 ml

Présentation : Boîte de 5
Distributeur ou fabriquant : BAYER S.A
Composition : Propofol

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml est un agent anesthésique intraveineux, d'action rapide, utilisable pour :

• l'induction de l'anesthésie générale chez l'adulte et l'enfant de plus d'un mois (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques),

• uniquement chez l'adulte, la sédation à court terme au cours de procédures diagnostiques ou chirurgicales, seul ou en association à une anesthésie locale ou régionale (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).



Posologie PROPOFOL 5 mg/mL Emulsion injectable IV ou pour perfusion Boîte de 5 Ampoules de 20 ml

Instructions générales

PROPOFOL 5 mg/ml doit être uniquement administré au sein d'un établissement hospitalier ou dans des centres de jour équipés de façon adéquate et par des médecins anesthésistes réanimateurs. Les fonctions circulatoire et respiratoire doivent être surveillées de façon constante (par ex. ECG, oxymètre de pouls) et tout le matériel nécessaire pour le maintien de la perméabilité des voies respiratoires, pour la ventilation artificielle et les autres équipements de réanimation doivent être aisément accessibles à tout moment. Lors de la sédation au cours des interventions chirurgicales ou de procédures diagnostiques, PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml ne doit pas être administré par la personne qui effectue l'acte chirurgical ou diagnostique.

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml peut être utilisé chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte, notamment chez les patients sensibles à la douleur, compte tenu d'une moindre douleur à l'injection comparée à celle causée par les dosages supérieurs.

D'autres agents analgésiques sont généralement nécessaires en association au PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml.

Schéma posologique recommandé et durée de traitement

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml est administré par voie intraveineuse. La posologie administrée est ajustée individuellement en fonction de la réponse clinique.

ANESTHESIE GENERALE CHEZ L'ADULTE

Induction de l'anesthésie :

Pour l'induction de l'anesthésie la dose de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml doit être titrée (20-40 mg de propofol toutes les 10 secondes) en fonction de la réponse du patient jusqu'à l'obtention des signes cliniques de narcose.

La plupart des patients adultes âgés de moins de 55 ans nécessiteront de 1,5 à 2,5 mg de propofol par kg de poids corporel. Des injections répétées de bolus peuvent être administrées selon les besoins cliniques.

Chez les patients de plus de 55 ans, et chez les patients ASA grade III et IV et en particulier ceux atteints d'insuffisance cardiaque, les doses nécessaires seront moindres et la dose totale pourra être réduite à 1 mg de propofol par kg de poids corporel. Chez ces patients, des vitesses d'administration plus lentes devront être utilisées (environ 4 ml de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml, c'est-à-dire 20 mg de propofol toutes les 10 secondes).

ANESTHESIE GENERALE CHEZ L'ENFANT DE PLUS DE 1 MOIS

Induction de l'anesthésie :

Pour l'induction de l'anesthésie la dose de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml doit être titrée lentement, en fonction de la réponse du patient jusqu'à l'obtention des signes cliniques de narcose. La posologie doit être ajustée en fonction de l'âge et du poids de l'enfant.

La plupart des patients âgés de plus de 8 ans nécessiteront environ 2,5 mg par kg de poids corporel pour l'induction de l'anesthésie. Pour les enfants de moins de 8 ans, la dose nécessaire pourra être plus élevée (2,5 - 4 mg de propofol par kg de poids corporel).

Des injections répétées de bolus peuvent être administrées selon les besoins cliniques.

En raison de l'absence de données cliniques, une dose inférieure est recommandée pour le jeune enfant à risque élevé (ASA grade III ou IV).

SEDATION CHEZ L'ADULTE AU COURS DE PROCEDURES DIAGNOSTIQUES OU CHIRURGICALES

Pour obtenir la sédation au cours d'interventions chirurgicales ou de procédures diagnostiques, les doses et la vitesse d'administration doivent être adaptées en fonction de la réponse clinique. La plupart des patients auront besoin de 0,5 à 1 mg de propofol par kg de poids corporel pendant 1 à 5 minutes pour le début de la sédation. L'entretien de la sédation peut être obtenu en ajustant la dose de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml perfusé en utilisant par exemple un pousse-seringue. La plupart des patients auront besoin de 1,5 à 4,5 mg de propofol par kg de poids corporel et par heure.

Des bolus supplémentaires de 10 à 20 mg (2 à 4 ml de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml) pourront être administrés s'il est nécessaire d'augmenter rapidement la profondeur de la sédation.

Chez les patients de plus de 55 ans et chez les patients ASA grade III et IV, des doses plus faibles de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml peuvent être nécessaires et la vitesse de perfusion peut être diminuée.

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml ne doit pas être utilisé pour la sédation au cours de procédures diagnostiques ou chirurgicales chez les enfants âgés de 16 ans et moins.

Mode et durée d'administration

Mode d'administration

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml est administré par voie intraveineuse, soit non dilué par injection, soit dilué par perfusion dans une solution de glucose à 5 % ou de chlorure de sodium à 0,9 %.

Agiter le récipient avant utilisation.

Avant utilisation, le col de l'ampoule doit être nettoyé avec de l'alcool médical (vaporisé ou sur compresse). Après usage, les récipients ouverts doivent être éliminés.

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml ne contient aucun conservateur antimicrobien et est susceptible de favoriser la croissance microbienne. Par conséquent, PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml doit être prélevé et administré de façon aseptique à l'aide d'une seringue stérile ou d'un dispositif pour perfusion immédiatement après avoir ouvert l'ampoule. L'administration doit être effectuée immédiatement. Maintenir des conditions d'asepsie en manipulant PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml et le matériel à perfusion tout au long de la perfusion.

Le contenu d'une ampoule de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml et toute seringue contenant du PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml sont à usage unique et réservés à un seul patient.

Si des sets pour perfusion avec filtres doivent être utilisés, ils doivent être perméables aux lipides.

Administration de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml non dilué

Lorsque le PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml est administré en perfusion continue, les vitesses de perfusion doivent toujours être contrôlées par des méthodes adaptées, par exemple un pousse-seringues.

Toute quantité de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml restant après la fin de l'administration doit être éliminée.

Perfusion de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml dilué

Pour la perfusion de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml dilué, il faut toujours utiliser des burettes graduées, compte-gouttes, pousse-seringues ou pompes à perfusion volumétrique pour contrôler les vitesses de perfusion et éviter les risques de perfusion incontrôlée accidentelle de volumes importants de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml dilué.

La dilution maximale ne doit pas dépasser un volume de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml pour 4 volumes d'une solution de glucose à 5 % ou de chlorure de sodium à 0,9 %, (concentration minimale : 1 mg de propofol/ml).

Pour une dilution avec d'autres médicaments, voir la rubrique Précautions particulières d'élimination et de manipulation.

Les douleurs lors de l'injection initiale peuvent être réduites en ajoutant de la lidocaïne à PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml. Un volume de solution injectable de lidocaïne à 1 % doit être ajoutée à 40 volumes de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml.

Pour ce qui concerne les risques spécifiques liés à la lidocaïne, se référer aux rubriques Mises en garde spéciales et précautions d'emploi et Effets indésirables.

Avant d'administrer les myorelaxants atracurium ou mivacurium à la suite de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml par la même ligne de perfusion, il est recommandé de rincer celle-ci au préalable.

Durée d'administration

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml peut être administré pendant une durée maximale de 1 heure.



Contre indications

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml ne doit pas être utilisé :

• pour le maintien de l'anesthésie,

• chez les enfants âgés de moins de 1 mois pour l'induction de l'anesthésie,

• pour la sédation au cours de procédures diagnostiques ou chirurgicales, seul ou en association à une anesthésie locale ou régionale chez les patients âgés de 16 ans et moins,

• pour la sédation en soins intensifs,

• chez les patients ayant une hypersensibilité connue au propofol, au soja, aux arachides ou à l'un des excipients de l'émulsion.



Effets indésirables Propofol

L'hypotension et la dépression respiratoire constituent les effets indésirables les plus fréquents. Ces effets dépendent de la dose de propofol administrée mais aussi du type de prémédication et des médicaments associés. Les effets secondaires suivants ont plus particulièrement été observés :

Affections du système immunitaire

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

Réactions sévères d'hypersensibilité (anaphylaxie), pouvant inclure oedème de Quincke, bronchospasme, érythème et hypotension.

Affections psychiatriques

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

Euphorie et levée de l'inhibition sexuelle lors de la période de réveil.

Affections du système nerveux

Fréquent (≥ 1/100 à < 1/10) :

Durant l'induction d'une anesthésie, des mouvements spontanés et une myoclonie sont susceptibles d'être observés.

Peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100) :

Dystonie et autres mouvements involontaires.

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

Maux de tête, vertiges, frissons et sensations de froid lors de la période de réveil.

Convulsions épileptiformes incluant opisthotonos.

Très rare (< 1/10 000), pas connu (ne peut pas être estimé au vu des données disponibles) :

Attaques épileptiformes tardives, cette période de latence allant de quelques heures à plusieurs jours. Des convulsions ont été observées chez des patients épileptiques après administration de propofol (cas isolés).

Cas d'inconscience postopératoire (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

Affections cardiaques et circulatoires

Fréquent (≥ 1/100 à < 1/10) :

Hypotension légère à modérée.

Peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100) :

Hypotension marquée. Ceci peut nécessiter, si besoin, l'administration de solutés intraveineux, d'agents vasoconstricteurs et une diminution de la vitesse d'administration de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml. La possibilité d'une hypotension artérielle sévère doit être prise en compte chez les patients atteints d'une insuffisance circulatoire coronaire ou cérébrale ou atteints d'hypovolémie.

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

Arythmie cardiaque lors de la période de réveil.

Bradycardie durant l'anesthésie générale, quelques fois avec aggravation progressive (jusqu'à l'asystole). On devra envisager l'administration intraveineuse d'un agent anticholinergique avant l'induction (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

Affections respiratoires, thoraciques et du médiastin

Fréquent (≥ 1/100 à < 1/10) :

Lors de l'induction de l'anesthésie, hyperventilation, apnée transitoire et toux.

Peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100) :

Toux durant l'entretien de l'anesthésie.

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

Toux durant la période de réveil.

Très rare (< 1/10 000), pas connu (ne peut pas être estimé au vu des données disponibles) :

Oedème pulmonaire suivant l'administration de propofol (cas isolés).

Affections gastro-intestinales

Fréquent (≥ 1/100 à < 1/10) :

Hoquet durant l'induction de l'anesthésie.

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

Nausées, vomissements, durant la période de réveil.

Très rare (< 1/10 000), pas connu (ne peut pas être estimé au vu des données disponibles) :

Pancréatite survenue après administration de propofol. Une relation causale n'a cependant pas pu être établie.

Affections du rein et des voies urinaires

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

Cas de décoloration des urines après administration prolongée de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml.

Troubles généraux et anomalie au site d'administration

Fréquent (≥ 1/100 à < 1/10) :

Bouffées de chaleur durant l'induction de l'anesthésie.

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

Cas de fièvre postopératoire

Très rare (< 1/10 000), pas connu (ne peut pas être estimé au vu des données disponibles) :

Syndrome de perfusion du propofol :

Des cas isolés d'effets indésirables sévères ont été rapportés sous la forme de symptômes complexes incluant : rhabdomyolyse, acidose métabolique, hyperkaliémie, et insuffisance cardiaque, parfois d'évolution fatale. Ces effets ont été observés chez des patients en soins intensifs ayant reçu des doses dépassant 4 mg/kg/h. Pour plus de détails, voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi.

Très fréquent (> 1/10)

Douleur locale survenant lors de l'injection initiale. Traitement ou prophylaxie, voir ci-dessous.

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

Thromboses et phlébites.

Très rare (< 1/10 000), pas connu (ne peut pas être estimé au vu des données disponibles) :

Réactions tissulaires graves après administration extravasculaire accidentelle (cas isolés).

La douleur locale pouvant survenir durant l'injection initiale de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml peut être atténuée par l'administration concomitante de lidocaïne (voir rubriquePosologie et mode d'administration, Mode et durée d'administration - perfusion de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml dilué) et par l'injection ou la perfusion dans les veines les plus larges de l'avant-bras et du pli du coude.

Avec l'administration concomitante de lidocaïne, les effets indésirables suivants peuvent apparaître : sensations vertigineuses, vomissements, somnolence, convulsions, bradycardie, arythmie cardiaque et choc.

Précautions d'emploi

En cas de bolus répétés pour induire l'anesthésie, l'administration maximale de lipides ne doit pas dépasser 150 mg de lipides par kg de poids corporel et par heure, soit 1,5 ml par kg de poids corporel et par heure de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml.

Une grande prudence s'impose chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, respiratoire, rénale ou hépatique ou chez les patients hypovolémiques, en mauvais état général ou épileptiques pour qui PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml doit être administré à une vitesse d'administration réduite (voir rubrique Posologie et mode d'administration). Si possible, l'hypovolémie, l'insuffisance cardiaque, la dépression circulatoire ou l'altération de la fonction respiratoire doivent être compensées avant administration de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml.

Avant anesthésie d'un patient épileptique, il faut vérifier que le patient a reçu un traitement antiépileptique. Bien que plusieurs études aient démontré une efficacité dans le traitement de l'état de mal épileptique, l'administration de propofol chez les patients épileptiques peut également augmenter le risque de crises d'épilepsie.

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml doit être utilisé avec prudence pour la sédation ou l'anesthésie de patients subissant certaines procédures au cours desquelles des mouvements spontanés sont particulièrement indésirables, comme dans la chirurgie ophtalmique.

Il n'est pas recommandé d'utiliser ce produit lors de traitement par électroconvulsivothérapie.

Chez les patients atteints d'insuffisance cardiaque sévère, il est recommandé d'administrer PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml avec beaucoup de précautions et sous surveillance intensive.

Le risque de vagotonie peut être majoré car PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml n'a pas d'activité vagolytique. L'administration intraveineuse d'un agent anticholinergique avant l'induction d'une anesthésie doit être considérée, en particulier dans des situations lors desquelles un tonus vagal est susceptible de prédominer ou lorsque PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml est utilisé en association à d'autres agents susceptibles de causer une bradycardie.

Une attention particulière est nécessaire lorsque le propofol est utilisé pour l'anesthésie des enfants jusqu'à l'âge de 3 ans, même si les données actuelles disponibles ne suggèrent pas de différence significative en terme de sécurité par rapport aux enfants de plus de 3 ans.

Bien qu'aucune relation causale n'ait été établie, des effets indésirables graves (y compris des cas avec issue fatale) ont été rapportés chez des patients de moins de 16 ans lors d'utilisation non autorisée de propofol en sédation de fond. Ces effets concernaient en particulier la survenue d'acidose métabolique, d'hyperlipidémie, de rhabdomyolyse et/ou d'insuffisance cardiaque. Ces effets ont été le plus souvent observés chez des enfants atteints d'infections des voies respiratoires, ayant reçu des doses supérieures à celles conseillées chez l'adulte, pour la sédation en unité de soins intensifs.

De même, de très rares cas d'acidose métabolique, de rhabdomyolyse, d'hyperkaliémie et/ou d'insuffisance cardiaque d'évolution rapide (dans certains cas avec issue fatale) ont été rapportés chez des adultes traités pendant plus de 58 heures à des doses supérieures à 5 mg par kg de poids corporel /h. Ceci dépasse la dose maximale de 4 mg/kg de poids corporel/h habituellement conseillée pour la sédation en unité de soins intensifs. Les patients concernés avaient pour la plupart (mais pas seulement) un traumatisme crânien important et présentaient une pression intracrânienne élevée. Dans ces cas, l'insuffisance cardiaque ne répondait généralement pas au traitement par des agents inotropes. Il est rappelé aux prescripteurs de ne pas dépasser, dans la mesure du possible, la dose de 4 mg/kg de poids corporel/h.

Bien que ces effets indésirables n'aient été observés, jusqu'à maintenant, que lors d'administration à long terme de propofol, les prescripteurs doivent être attentifs à ces effets indésirables éventuels et doivent envisager un arrêt du propofol et le passage à un autre sédatif au premier signe d'apparition des symptômes. Les patients à pression intracrânienne élevée devront recevoir un traitement approprié pour maintenir la pression d'irrigation cérébrale lors de ces modifications de traitement.

Une attention particulière devra être portée aux désordres du métabolisme lipidique ainsi qu'aux pathologies requérant particulièrement une restriction de l'emploi d'émulsions lipidiques.

Si les patients reçoivent une nutrition parentérale, il est nécessaire de prendre en compte dans la perfusion la teneur en lipides de la formulation de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml : 1,0 ml de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml contient 0,1 g de lipides.

En raison des doses plus grandes habituellement utilisées chez les patients ayant une importante surcharge pondérale, prendre en considération l'augmentation des risques d'effets indésirables hémodynamiques.

Une attention particulière doit être apportée chez les patients avec une hypertension intracrânienne et une hypotension artérielle car il existe un risque de diminution importante de la pression de perfusion intracérébrale.

La dilution avec des solutions de lidocaïne ne doit pas être utilisée chez les patients atteints de porphyrie aiguë congénitale.

Dans des cas isolés, il peut y avoir en postopératoire, une phase de ré-endormissement éventuellement accompagnée d'une augmentation du tonus musculaire. La survenue d'un tel effet n'est pas liée au fait que le patient était éveillé ou non. Bien que la récupération soit spontanée, les patients inconscients doivent être maintenus sous surveillance étroite.

Le rétablissement complet du patient après une anesthésie générale doit être confirmé avant sa sortie.

Les patients doivent être accompagnés pour rentrer chez eux après leur sortie de l'hôpital et doivent recevoir la consigne de ne pas boire d'alcool.

Pour l'utilisation chez les femmes qui allaitent, voir rubrique Grossesse et allaitement.

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium dans 20 ml, il est donc essentiellement « non sodique ».



Interactions avec d'autres médicaments

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml peut être utilisé en même temps que d'autres médicaments pour anesthésie (prémédication, anesthésiques volatiles, analgésiques, myorelaxants, anesthésiques locaux). A ce jour, aucune interaction sévère avec ces médicaments n'a été rapportée. Certains de ces médicaments à action centrale peuvent produire un effet dépresseur circulatoire et respiratoire, entraînant ainsi une majoration de ces effets lorsqu'ils sont utilisés avec PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml.

L'utilisation concomitante de benzodiazépines, d'agents parasympatholytiques ou d'anesthésiques par inhalation peut prolonger l'anesthésie et réduire la fréquence respiratoire.

Après une prémédication additionnelle avec des opioïdes, la fréquence et la durée d'apnée peuvent être augmentées.

La survenue d'une bradycardie et d'un arrêt cardiaque est possible après traitement par le suxaméthonium ou la néostigmine.

Prendre en considération que l'utilisation concomitante de propofol et de médicaments de prémédication, d'anesthésiques volatiles, ou d'analgésiques, peut potentialiser l'anesthésie et les effets indésirables cardiovasculaires. L'usage concomitant de médicaments dépresseurs du système nerveux central, par ex. alcool, anesthésiques généraux, analgésiques opioïdes, peut provoquer une majoration de leurs effets sédatifs respectifs.

Après administration de fentanyl, les taux plasmatiques de propofol peuvent augmenter provisoirement avec une augmentation de la fréquence des apnées.

Chez les patients traités par de la ciclosporine, une leuco-encéphalopathie a été rapportée avec l'administration d'émulsions lipidiques telles que PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml.

Lors d'une utilisation en supplément d'une anesthésie régionale, il peut être nécessaire de réduire la dose de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml.



Grossesse et allaitement

L'innocuité du propofol pendant la grossesse n'a pas été établie. Par conséquent, son utilisation n'est pas recommandée au cours de la grossesse sauf en cas de nécessité clairement établie. Le propofol franchit la barrière placentaire et peut provoquer une dépression néonatale (voir rubrique Données de sécurité préclinique). Des doses élevées (supérieures à 2,5 mg/kg de poids corporel pour l'induction) doivent être évitées.

Les études menées chez la femme allaitant montrent que le propofol est excrété en faibles quantités dans le lait maternel. Par conséquent, pendant les 24 h suivant l'administration de propofol, les mères doivent interrompre l'allaitement et jeter leur lait.



Effet sur la conduite de véhicules

PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml a une influence majeure sur la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Après administration de PROPOFOL LIPURO 5 mg/ml, une période adéquate de surveillance est indiquée après le réveil du patient pour garantir un rétablissement complet. Le patient doit être informé de ne pas conduire, utiliser des machines ni exercer une activité potentiellement dangereuse.



Comment ça marche ?

Après administration intraveineuse, le propofol est lié pour environ 98 % aux protéines plasmatiques.

Après administration par bolus intraveineux, la concentration sanguine initiale de propofol décroît rapidement en raison de sa rapide distribution dans les différents compartiments (phase-α). La demi-vie de distribution a été calculée à 2 - 4 minutes.

Pendant l'élimination, la diminution des concentrations sanguines est plus lente. La demi-vie d'élimination durant la phase-β est comprise entre 30 et 60 minutes. Par la suite, un troisième compartiment profond apparaît, représentant la redistribution du propofol à partir de tissus faiblement vascularisés.

La clairance est supérieure chez les enfants, comparée aux adultes.

Le volume central de distribution est compris entre 0,2 - 0,79 l/kg de poids corporel et le volume de distribution à l'état d'équilibre est compris entre 1,8 - 5,3 l/kg de poids corporel. Le propofol est rapidement éliminé du corps (clairance totale d'environ 2 l/min). L'épuration s'effectue par métabolisme, principalement dans le foie, pour former des glucuronides de propofol et des glucuronoconjugués et sulfoconjugués et leur quinol correspondants. Tous les métabolites sont inactifs. Environ 88 % d'une dose administrée sont excrétés sous la forme de métabolites dans les urines. Seuls 0,3 % sont excrétés sous forme inchangée dans les urines.

 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire