RETALZEM

 



RETALZEM 180 mg Gélule

Présentation : Boîte de 16
Distributeur ou fabriquant : PHI
Composition : Diltiazem Resinate
PPM :

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Traitement préventif des crises d'angine de poitrine, notamment dans l'angor d'effort, l'angor spontané dont l'angor de Prinzmetal.

Posologie DILTIAZEM 60 mg Comprimé Boîte de 30

Adultes :
La posologie usuelle est de 1 comprimé (60 mg) trois fois par jour au début des repas.
Dans les cas sévères, la posologie peut être portée à 4 (soit 240 mg), voire 6 comprimés (soit 360 mg) par jour.
Voie d'administration :
Voie orale.
Le comprimé doit être avalé avec un peu de liquide, sans être croqué.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- dysfonctionnement sinusal,
- blocs auriculoventriculaire de degrés II et III,
- insuffisance ventriculaire gauche avec stase pulmonaire,
- association au dantrolène en perfusion (voir interactions),
- en association au cisapride, au pimozide, à l'ergotamine et à la dihydroergotamine.
DECONSEILLE :
- Le chlorhydrate de diltiazem est généralement contre-indiqué chez la femme enceinte ou susceptible de l'être : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène. Il n'existe pas actuellement de données pertinentes sur un éventuel effet malformatif ou foetotoxique du chlorhydrate de diltiazem lorsqu'il est administré pendant la grossesse. En conséquence, l'utilisation du chlorhydrate de diltiazem est déconseillée pendant la grossesse. Toutefois, la découverte d'une grossesse sous diltiazem n'en justifie pas l'interruption.
- Allaitement : cette spécialité étant excrétée dans le lait maternel, l'allaitement lors d'un traitement par diltiazem est déconseillé.

Effets indésirables Diltiazem

- Les plus fréquents, qui conduisent parfois à l'interruption du traitement sont : bradycardies sinusales, blocs sino-auriculaires, blocs auriculoventriculaires, oedèmes des membres inférieurs, éruptions cutanées. Ces dernières sont le plus souvent localisées et consistent en des érythèmes simples, des urticaires ou, exceptionnellement des érythèmes desquamatifs, éventuellement fébriles, régressifs à l'arrêt du traitement.
- Les autres effets secondaires sont rares et transitoires : asthénies, somnolences, céphalées, insomnies, vertiges, troubles digestifs (dyspepsies, épigastralgies, sécheresse buccale, constipation ou diarrhées).
- De rares cas d'augmentations isolées, modérées et transitoires, des transaminases hépatiques ont été observés à la période initiale du traitement. De très exceptionnels cas d'hépatites cliniques ont été rapportés.

Précautions d'emploi

- Une surveillance doit être exercée chez les patients présentant une bradycardie (risque de majoration), un bloc auriculoventriculaire du 1er degré à l'électrocardiogramme (risque de majoration et, exceptionnellement de bloc complet). En revanche, pas de précautions particulières en cas de bloc de branche isolé.
- Chez les sujets âgés, les patients insuffisants rénaux et les patients insuffisants hépatiques, les concentrations plasmatiques de diltiazem peuvent être augmentées. Il est recommandé d'être particulièrement attentif aux contre-indications et précautions d'emploi et d'exercer une surveillance attentive, en particulier de la fréquence cardiaque et de l'électrocardiogramme, en début de traitement.
- En cas d'anesthésie générale, informer l'anesthésiste de la prise du médicament.
- Le diltiazem peut être utilisé sans danger chez les patients souffrants de troubles respiratoires chroniques.
- Associations nécessitant des précautions d'emploi : alpha 1-antagonistes ; bêtabloquants ; amiodarone, digoxine ; anti-arythmiques ; dérivés nitrés ; ciclosporine ; carbamazépine ; théophylline ; antagonistes des récepteurs histaminergiques H2 (cimétidine et ranitidine).

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène. Il n'existe pas actuellement de données pertinentes sur un éventuel effet malformatif ou foetotoxique du chlorhydrate de diltiazem lorsqu'il est administré pendant la grossesse. En conséquence, l'utilisation du chlorhydrate de diltiazem est déconseillée pendant la grossesse. Toutefois, la découverte d'une grossesse sous diltiazem n'en justifie pas l'interruption.
Allaitement :
Cette spécialité étant excrétée dans le lait maternel, l'allaitement lors d'un traitement par diltiazem est déconseillé.

Comment ça marche ?

Chez l'homme, le diltiazem a une résorption intestinale rapide. Il apparaît dans le sang 30 minutes après son administration orale.
Le pic de concentration plasmatique est atteint entre la 3ème et 4ème heure. La demi-vie plasmatique apparente est de 4 à 8 heures. Le diltiazem est lié aux protéines dans la proportion de 80-85%. Le diltiazem est fortement métabolisé par le foie ; son principal métabolite actif est le désacétyldiltiazem. L'élimination est biliaire (65%) et urinaire (35%).
On ne retrouve que 0,2 à 0,4% de diltiazem inchangé dans les urines.
D'une façon générale, il existe une relation significative entre la dose absorbée et la concentration plasmatique. Toute augmentation de cette dose est suivie d'une augmentation proportionnelle du taux plasmatique suggérant l'absence de phénomène de saturation.
A posologie constante, les taux plasmatiques sont relativement constants.
Il existe une relation concentration plasmatique-efficacité. Les taux plasmatiques nécessaires à l'obtention d'une efficacité satisfaisante se situent en moyenne entre 70 et 200 ng/ml. Il semblerait également que ces taux plasmatiques doivent être d'autant plus élevés que l'angor est plus sévère.
Le profil pharmacocinétique n'est pas modifié en cas d'insuffisance rénale.
Les concentrations plasmatiques chez le sujet âgé, l'insuffisant rénal et l'insuffisant hépatique sont en moyenne plus élevées que chez le sujet jeune.
Le diltiazem et ses métabolites sont très peu dialysables.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire