SULAFTE

 



SULAFTE DE MAGNÉSIUM PROAMP 0,15g/ml soluté injectable

Présentation : Boîte de 50 ampoules de 10ml
Distributeur ou fabriquant : HEMOLAB-PHARMA
Composition : Sulfate de magnésium

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

• Traitement curatif des torsades de pointes ;

• traitement des hypokaliémies aiguës associées à une hypomagnésémie ;

• apports magnésiens lors de la rééquilibration hydroélectrolytique;

• apports magnésiens en nutrition parentérale ;

• traitement préventif et curatif de la crise d'éclampsie.



Posologie SULFATE DE MAGNESIUM 0,15 g/ml Solution injectable Boîte de 50 Ampoules de 20 ml

Posologie

Traitement curatif des torsades de pointes

Bolus intraveineux de 8 mmol de magnésium-élément soit 2 g de sulfate de magnésium heptahydraté en injection intraveineuse lente, suivie d'une perfusion continue de 0,012 à 0,08 mmol de magnésium-élément par minute soit 3 à 20 mg/minute de sulfate de magnésium heptahydraté.

Traitement des hypokaliémies aiguës associées à une hypomagnésémie

Perfusion intraveineuse de 24 à 32 mmol de magnésium-élément soit 6 à 8 g de sulfate de magnésium heptahydraté, par 24 heures.

Le potassium en complément sera administré dans un contenant distinct de celui du magnésium.

Le traitement sera interrompu dès normalisation de la magnésémie.

Apports magnésiens lors de la rééquilibration hydro-électrolytique et de la nutrition parentérale

Perfusion intraveineuse de 6 à 8 mmol de magnésium-élément par 24 heures soit 1,5 à 2g de sulfate de magnésium heptahydraté.

Chez l'enfant, la posologie usuelle est de 0,1 à 0,3 mmol/kg de magnésium-élément soit 25 à 75 mg/kg de sulfate de magnésium heptahydraté par 24 heures.

Traitement préventif et curatif de la crise d'éclampsie

Voie intraveineuse-lente.

En prévention d'une crise d'éclampsie ou lorsque celle-ci se déclare, administrer une perfusion intraveineuse de 16 mmol de magnésium-élément soit 4 g de sulfate de magnésium heptahydraté, en 20 à 30 minutes.

En cas de persistance de la crise, administrer à nouveau une perfusion intraveineuse de 16 mmol de magnésium-élément soit 4 g de sulfate de magnésium heptahydraté, sans dépasser la dose cumulée maximale de 32 mmol de magnésium-élément soit 8 g de sulfate de magnésium heptahydraté pendant la première heure de traitement.

Par la suite, perfusion continue de 8 à 12 mmol de magnésium-élément soit 2 à 3 g de sulfate de magnésium heptahydraté par heure pendant les 24 heures qui suivent la dernière crise.

Mode d'administration

La solution de sulfate de magnésium heptahydraté doit être administrée :

• en injection intraveineuse lente chez le sujet allongé, l'injection intraveineuse directe (en bolus) étant réservée au traitement des torsades de pointe et devant être pratiquée en milieu spécialisé,

• diluée dans une solution glucosée ou saline.



Contre indications

Insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min/1,73 m2).



Effets indésirables Sulfate de Magnesium

• Douleur au point d'injection, vasodilatation avec sensation de chaleur,

• hypermagnésémie potentiellement létale en cas d'insuffisance rénale sévère ou d'injection trop rapide.

Précautions d'emploi

SOLUTION HYPERTONIQUE A INJECTER LENTEMENT.

• Les premières administrations intraveineuses sont à réaliser en milieu hospitalier.

• Se conformer à une vitesse de perfusion n'excédant pas 0,6 mmol de magnésium élément par minute soit 150 mg/minute de sulfate de magnésium heptahydraté.

• Surveillance de la tension artérielle lors de l'injection intraveineuse et la perfusion continue.

• Surveillance de la magnésémie ; interrompre le traitement dès sa normalisation.

• Réduire la posologie chez l'insuffisant rénal avec une surveillance accrue de la fonction rénale, de la tension artérielle et de la magnésémie.



Grossesse et allaitement

Grossesse

En clinique, aucun effet malformatif ou foetotoxique n'est apparu à ce jour. Toutefois le suivi de grossesses exposées à l'administration de sels de magnésium par voie IV est insuffisant pour exclure tout risque.

En conséquence, l'utilisation de ce produit ne doit être envisagé au cours de la grossesse que si nécessaire.

Allaitement

En l'absence de données sur un éventuel passage dans le lait maternel, il est préférable d'éviter d'allaiter pendant le traitement.



Comment ça marche ?

L'excrétion est principalement urinaire.

 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire