TETRALYSAL

 



TETRALYSAL 150 mg , Gélule

Présentation : Boîte de 16
Distributeur ou fabriquant : SOTHEMA
Composition : Lymecycline
PPM : 49.60 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Elles procèdent de l'activité antibactérienne des caractéristiques pharmacocinétiques de la lymécycline. Elles tiennent compte à la fois de la situation de cet antibiotique dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles et des connaissances actualisées sur la sensibilité des espèces bactériennes.

Elles sont limitées aux infections suivantes:

• brucellose,

• pasteurelloses,

• infections pulmonaires,

• infections génito-urinaires et ophtalmiques à Chlamydiae,

• infections pulmonaires et génito-urinaires à mycoplasmes,

• rickettsioses,

Coxielea burnetti (fièvre Q),

• gonococcie,

• infections ORL et broncho-pulmonaires à Haemophilus influenzae, en particulier exacerbations aiguës des bronchites chroniques,

• tréponèmes (dans la syphilis, les tétracyclines ne sont indiquées qu'en cas d'allergie aux βlactamines),

• spirochètes (maladie de Lyme, leptospirose),

• choléra,

• acné inflammatoire sévère et moyenne, composante inflammatoire des acnés mixtes.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.



Posologie TETRALYSAL 150 mg Gélule Boîte de 56

Posologie

Adultes:

600 mg/jour (soit 4 gélules), en 2 prises par jour.

Cas particulier:

Acné:

300 mg/jour (2 gélules), en 2 prises par jour pendant au moins 3 mois. Dans certains cas, un traitement à demi-dose peut être utilisé.

Mode d'administration

Administrer de préférence en dehors des repas.



Contre indications

Ce médicament NE DOIT JAMAIS ETRE UTILISE dans les situations suivantes :

• Hypersensibilité à la lymécycline ou aux antibiotiques de la famille des tétracyclines ou à l'un des excipients.

• En association avec les rétinoïdes par voie générale (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

• Chez l'enfant de moins de 8 ans en raison du risque de coloration permanente des dents et d'hypoplasie de l'émail dentaire.



Effets indésirables Tetralysal

Classe Organe (MedDRA)

Fréquence

Effet indésirable

Affections oculaires

Indéterminée

Troubles de la vision*

Affections gastro intestinales

Fréquent ( ³ 1/100, <1/10)

Nausée

   

Douleur abdominale

   

Diarrhée

 

Indéterminée

Glossite

   

Entérocolite

Affections du système immunitaire

Indéterminée

Hypersensibilité immuno-allergique

   

Urticaire

   

Œdème de Quincke

Investigations

Indéterminée

Augmentation des transaminases

   

Augmentation des taux sanguins de phosphatase alcaline et de bilirubine

Affections du système nerveux

Fréquent ( ³ 1/100, <1/10)

Céphalées*

 

Indéterminée

Hypertension intracrânienne*

   

Sensation de malaise

Affections de la peau et du tissu sous cutanée

Indéterminée

Eruption érythémateuse

   

Réaction de photosensibilité

   

Prurit

*hypertension intracrânienne : l'apparition de signes cliniques évocateurs de l'hypertension intracrânienne comme les troubles visuels et les céphalées doit faire évoquer le diagnostic. Le traitement doit être interrompu si une élévation de la tension intracrânienne est suspectée pendant un traitement par TETRALYSAl.

Certains effets indésirables sont rapportés avec les traitements par tétracyclines en général :

• Dyschromie dentaire et/ou hypoplasie de l'émail en cas d'administration chez l'enfant au-dessous de 8 ans.

• Anémie hémolytique, thrombocytopénie, neutropénie, éosinophilie et autres troubles hématologiques.

• Hyperazotémie extrarénale en relation avec un effet anti-anabolique, qui peut être intensifiée par l'association avec des diurétiques.

Précautions d'emploi

Mise en garde spéciales

Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

La prise de tétracyclines au cours du développement dentaire (à partir du 2ème trimestre de grossesse, chez le nourrisson et l'enfant de moins de 8 ans) peut entraîner une coloration permanente des dents (jaune-gris-brun).

Précautions d'emploi

• A utiliser avec précaution en cas d'insuffisance hépatique ou d'insuffisance rénale.

• En raison des risques de photosensibilisation, il est conseillé d'éviter toute exposition directe au soleil et aux UV pendant le traitement, qui doit être interrompu en cas d'apparition de manifestations cutanées de type érythème.

• L'utilisation des tétracyclines périmées peut entraîner l'apparition d'acidoses tubulaires rénales rapidement réversibles.

Interférences avec les examens paracliniques :

La lymécycline :

• peut donner de faux résultats positifs dans le dosage du glucose urinaire (méthode de Benedict, Clinitest),

• peut produire dans les urines une fluorescence interférant dans le dosage des catécholamines urinaires (méthode de Hingerty).



Interactions avec d'autres médicaments

Associations contre-indiquées

+ Rétinoïdes (tous)

(Voie générale)

Risque d'hypertension intracrânienne.

Associations faisant l'objet de précautions d'emploi

+ Anticoagulants oraux

Augmentation de l'effet anticoagulant oral et du risque hémorragique.

Contrôle plus fréquent du taux de prothrombine et surveillance de l'INR. Adaptation éventuelle de la posologie de l'anticoagulant oral pendant le traitement par la cycline et après son arrêt.

+ Didanosine

Diminution de l'absorption digestive des cyclines en raison de l'augmentation du pH gastrique (présence d'un anti-acide dans le comprimé de DDI).

Prendre la didanosine à distance des cyclines (plus de 2 heures, si possible).

+ Fers (sels de)

(Voie orale)

Diminution de l'absorption digestive des cyclines (formation de complexes).

Prendre les sels de fer à distance des cyclines (plus de 2 heures, si possible).

+ Sels, oxydes, hydroxydes de magnésium, d'aluminium et de calcium

(Topiques gastro-intestinaux).

Diminution de l'absorption digestive des cyclines.

Prendre les topiques gastro-intestinaux à distance des cyclines (plus de 2 heures, si possible).

Problèmes particuliers du déséquilibre de L'INR:

De nombreux cas d'augmentation de l'activité des anticoagulants oraux ont été rapportés chez des patients recevant des antibiotiques. Le contexte infectieux ou inflammatoire marqué, l'âge et l'état général du patient apparaissent comme des facteurs de risque.

Dans ces circonstances, il apparaît difficile de faire la part entre la pathologie infectieuse et son traitement dans la survenue du déséquilibre de L'INR. Cependant, certaines classes d'antibiotiques sont davantage impliquées: il s'agit notamment des fluoroquinolones, des macrolides, des cyclines, du cotrimoxazole et de certaines céphalosporines.



Grossesse et allaitement

Grossesse

Un effet tératogène des tétracyclines a été retrouvé en expérimentation animale mais de façon inconstante.

En clinique, l'utilisation des cyclines au cours d'un nombre limité de grossesses n'a apparemment révélé aucun effet malformatif particulier à ce jour.

Il est préférable, par mesure de précaution, de ne pas utiliser les cyclines pendant le premier trimestre de grossesse.

L'administration de tétracyclines au cours des deuxième et troisième trimestres expose le foetus au risque de coloration des dents de lait.

Par conséquent, à partir du deuxième trimestre de la grossesse, l'administration de tétracyclines est déconseillée.

Allaitement

Les tétracyclines sont très faiblement excrétées dans le lait maternel. S'il n'existe pas d'alternatives à la prise d'une tétracycline au cours de l'allaitement, l'utilisation est possible sur la durée la plus courte possible.



Comment ça marche ?

Absorption

Absorption rapide, concentration plasmatique efficace dès la 1ère heure.

La concentration sérique maximale est obtenue entre 3 et 4 heures.

L'administration concomitante d'aliments et en particulier de lait ne semble pas modifier sensiblement l'absorption du produit.

Distribution

Chez l'adulte, après une prise orale de 300 mg à jeun, on observe:

• un pic sérique de 1,6 à 4 µg/ml,

• une concentration résiduelle est très variable (0,29 à 2,19 µg/ml),

• une demi-vie sérique d'environ 10 heures.

A dose répétée, on atteint une concentration sérique moyenne stable comprise entre 2,3 et 5,8 µg/ml.

Bonne diffusion intra et extra-cellulaire. Aux posologies usuelles, on obtient des concentrations efficaces dans la plupart des tissus notamment pulmonaire, osseux, musculaire, hépatique, biliaire, vésiculaire mais surtout (compte-tenu des indications préférentielles de la lymécycline dans les infections urétro-génitales), dans les tissus salpingiens, la prostate, les urines.

Excrétion

Environ 65 % de la dose administrée est éliminé au bout de 48 heures, principalement par les urines et accessoirement par la bile.

 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire