TROBICINE

 



TROBICINE 2 g, Solution Injectable

Présentation : Boîte de 1+1
Distributeur ou fabriquant : COOPER PHARMA
Composition : Spectinomycine
PPM : 85.00 Dh

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la spectinomycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament, et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles. Trobicine est indiqué dans le traitement des blennorragies gonococciques aiguës (N.gonorrhoeae):

• urétrites gonococciques chez l'homme.

• cervicites gonococciques chez la femme.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation approprié des antibactériens.



Posologie TROBICINE 2 g Poudre et solvant pour solution injectable IM Boîte de 1 Flacon + ampoule de solvant de 3,2 ml

RESERVE A L'ADULTE DE PLUS DE 15 ANS.

Posologie

La dose recommandée chez l'homme et la femme s'inscrit dans le cadre d'un traitement minute:

• 2 g en une injection intramusculaire

• la posologie pouvant être augmentée jusqu'à 4 g.

Voie et mode d'administration

VOIE INTRAMUSCULAIRE PROFONDE EXCLUSIVEMENT

• une seule injection pour la dose de 2 g.

• 2 injections dans deux sites différents pour la dose de 4 g.



Contre indications

Ce médicament est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité à la spectinomycine et chez les enfants de moins de 3 ans, en raison de la présence d'alcool benzylique.

En raison de la présence d'alcool benzylique, ce médicament est contre-indiqué chez les prématurés et les nouveau-nés à terme.

Ce médicament ne doit généralement pas être utilisé en période d'allaitement ( voir rubrique Grossesse et allaitement ).



Effets indésirables Trobicine

Rarement: douleur au point d'injection, urticaires, vertiges, nausées, frissons, fièvre.

Des réactions anaphylactiques ou anaphylactoïdes ont été rapportées dans de rares cas.

Précautions d'emploi

Il convient de ne pas méconnaître une autre maladie sexuellement transmissible.

Des cas de diarrhée associée à Clostridium difficile, dont la sévérité peut varier d'une forme mineure jusqu'à des colites pseudo-membraneuses mettant en jeu le pronostic vital, sont rapportés avec l'utilisation de nombreux antibiotiques. Par conséquent, il est important d'évoquer ce diagnostic chez des patients présentant une diarrhée pendant ou au décours du traitement antibiotique. Dans ce cas, la prise de l'antibiotique doit être interrompue et un traitement approprié doit être instauré. L'utilisation de médicaments inhibant le péristaltisme est contre-indiquée dans cette situation.

Par analogie aux aminosides, en cas d'insuffisance rénale, ce médicament doit être utilisé avec précaution en cas d'association à des médicaments potentiellement néphrotoxiques.

Ce médicament contient 28,8 mg d'alcool benzylique par ampoule. Il peut provoquer des réactions toxiques et des réactions de type anaphylactoïde chez les nourrissons et les enfants jusqu'à 3 ans.



Interactions avec d'autres médicaments

Problèmes particuliers du déséquilibre de l'INR

De nombreux cas d'augmentation de l'activité des anticoagulants oraux ont été rapportés chez des patients recevant des antibiotiques. Le contexte infectieux ou inflammatoire marqué, l'âge et l'état général du patient apparaissent comme des facteurs de risque.

Dans ces circonstances, il apparaît difficile de faire la part entre la pathologie infectieuse et son traitement dans la survenue du déséquilibre de l'INR. Cependant, certaines classes d'antibiotiques sont davantage impliquées: il s'agit notamment des fluoroquinolones, des macrolides, des cyclines, du cotrimoxazole et de certaines céphalosporines.



Grossesse et allaitement

Grossesse

L'utilisation de ce médicament est déconseillée au cours de la grossesse en raison d'un risque potentiel d'ototoxicité et de néphrotoxicité foetales. Son utilisation sera strictement limitée aux pathologies infectieuses graves.

En effet, en clinique quelques cas d'atteinte cochléo-vestibulaire néonatale ont été décrits avec les aminosides, notamment la streptomycine et la kanamycine, et, les études animales ont mis en évidence une atteinte cochléaire et rénale.

Dans le cas d'une exposition à ce médicament en cours de grossesse, une évaluation de la fonction auditive (autoémissions) et rénale du nouveau-né est recommandée.

Allaitement

Le passage des aminosides dans le lait maternel est documenté, cependant les concentrations retrouvées dans le lait sont faibles voire négligeables. Le risque majeur consisterait en une modification de la flore intestinale de l'enfant. En conséquence, l'allaitement est possible en cas de traitement bref (quelques jours) par ce médicament et si la fonction rénale maternelle est normale. En cas de survenue de troubles digestifs chez le nourrisson (candidose intestinale, diarrhée), il est nécessaire d'interrompre l'allaitement.



Effet sur la conduite de véhicules

Les effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'ont pas été étudiés.



Comment ça marche ?

Absorption

Le chlorhydrate de spectinomycine, administré par voie intramusculaire profonde, à la dose unique de 2 ou 4 g, est absorbé rapidement et complètement.

Distribution

Une injection de 2 g produit au bout d'une heure un pic sérique de 100 µg/ml en moyenne.

Une injection de 4 g produit au bout de deux heures un pic sérique de 160 µg/ml en moyenne.

Après 8 heures, il persiste respectivement les concentrations de 15 et 30 µg/ml.

La spectinomycine n'est pas liée aux protéines plasmatiques et sa demi-vie biologique est d'environ une heure quinze minutes.

Biotransformation

La stabilité de la molécule rend peu probable sa biotransformation en métabolite actif: la totalité de l'activité biologique mesurée aux niveaux sérique et urinaire peut être attribuée à de la spectinomycine non métabolisée.

Excrétion

L'élimination est principalement rénale: on retrouve dans les urines 70 à 90 % de la dose administrée entre 24 et 48 heures après l'injection.

En l'absence de liaison significative de TROBICINE avec les protéines plasmatiques, cet antibiotique peut théoriquement être extrait par hémodialyse.

 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire