UN-ALFA

 



UN-ALFA 0,25 µg Capsule

Présentation : Boîte de 30
Distributeur ou fabriquant : POLYMEDIC
Composition : Alfacalcidol
PPM : 86.00 Dh

UN-ALFA 1 µg Capsule

Présentation : Boîte de 30
Distributeur ou fabriquant : POLYMEDIC
Composition : Alfacalcidol
PPM : 194.90 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

1) Traitement curatif de l'ostéodystrophie rénale chez l'urémique (adulte et enfant) avant ou au stade de la dialyse (clairance de la créatinine < 30 ml/min/1,73 m²).
L'ostéodystrophie rénale doit être radiologiquement évidente et/ou avec élévation des phosphatases alcalines et hypocalcémie < 95 mg/L (2,5 mmol/L).
2) Traitement préventif de l'ostéodystrophie rénale :
- chez l'enfant insuffisant rénal non hémodialysé,
- chez l'adulte insuffisant rénal non hémodialysé :
. uniquement en cas d'hyperparathyroïdisme authentifié (augmentation franche de la PTH à deux fois la limite supérieure de la normale, cette dernière étant fonction du degré de l'insuffisance rénale),
et
. après correction préalable de l'hyperphosphorémie (supérieure ou égale à 1,5 mmol/L) par les sels alcalins de calcium, sans induire d'hypercalcémie.
3) Rachitismes pseudocarentiels.
4) Rachitismes et ostéomalacies par hypophosphatémie vitaminorésistante en association avec un supplément de phosphate [et de 24,25 (OH)2 vitamine D3].
5) Hypoparathyroïdismes et pseudo-hypoparathyroïdismes.
6) Prévention de l'hypocalcémie post-hypoparathyroïdectomie en cas d'hyperparathyroïdisme primaire ou tertiaire.


Posologie UN-ALFA 0,25 µg Capsule Boîte de 30

Posologie :
1) Ostéodystrophie rénale :
- Traitement curatif :
. chez l'adulte : 1 à 2 microgrammes/jour,
. chez l'enfant de moins de 20 kg : 1 microgramme/jour.
Il est néanmoins prudent de commencer le traitement par :
. 0,5 à 1 microgramme/jour chez l'adulte et l'enfant de plus de 20 kg,
. 0,05 microgramme/kg/jour chez l'enfant de moins de 20 kg.
La dose est ensuite éventuellement ajustée pour obtenir un produit phosphocalcique normal.
- Traitement préventif :
. 0,5 à 1 microgramme/jour chez l'adulte et l'enfant de plus de 20 kg,
. 0,05 microgramme/kg/jour chez l'enfant de moins de 20 kg.
2) Rachitisme pseudocarentiel :
- 2 à 4 microgrammes/jour en traitement d'attaque,
- 0,75 à 2 microgrammes/jour en traitement d'entretien,
- 5 à 8 microgrammes/jour, dans la forme avec alopécie, en associant avec un supplément de phosphates.
3) Rachitisme et ostéomalacie par hypophosphatémie vitaminorésistante :
1 à 6 microgrammes/jour en associant avec un supplément de phosphates.
4) Hypoparathyroïdismes et pseudo-hypoparathyroïdismes :
1 à 3 microgrammes/jour chez l'adulte comme chez l'enfant.
Mode d'administration :
Voie orale.
Avaler les capsules avec un peu d'eau, sans les sucer, ni les mâcher, ni les croquer.


Contre indications

- Hypercalcémie (supérieure à 2,6 mmol/L).
- Hyperphosphorémie (sauf celle des hypoparathyroïdies) dont le seuil de diagnostic est variable avec l'âge :
- 45 mg/L (1,5 mmol/L) chez l'adulte et l'enfant de plus de 10 ans,
- 60-54-51 mg/L (soit 2,0-1,8 et 1,7 mmol/L) respectivement pour l'enfant de moins d'1 an, 1 à 3 ans et 4 à 10 ans.
- chez l'adulte hémodialysé, la phosphorémie prédialytique optimale est de 45-51 mg/L (1,5-1,7 mmol/L) et en DPCA (< 1-1,5 mmol/L).




Effets indésirables UN-Alfa

- Chez l'insuffisant rénal : le risque majeur de l'alfacalcidol est l'hypercalcémie et l'hyperphosphorémie entraînant des calcifications des tissus mous (cornée,conjonctives, peau, vaisseau, reins) pouvant mettre en jeu le pronostic fonctionnel et vital.
- Chez l'hypoparathyroïdien et l'hypophosphatémique vitaminorésistant non insuffisant rénal : le risque est, ici, celui de l'hypercalcémie et de l'hypercalciurie. Il peut être prévenu par l'arrêt de l'alfacalcidol quand la calciurie dépasse 6 mg/kg/24 h.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
L'hyperparathyroïdisme autonomisé (primaire ou tertiaire) et les ostéomalacies par intoxication à l'aluminium ne sont pas justiciables d'un traitement par l'alfacalcidol.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- La conduite du traitement impose la surveillance régulière (hebdomadaire au début) de la calcémie et de la phosphorémie afin de contrôler le produit phosphocalcique.
- Il convient également de doser mensuellement la créatinine, le magnésium, les phosphatases alcalines sériques et la calciurie chez le sujet non dialysé.
- La surveillance sera plus fréquente :
. pendant la période d'établissement de la posologie utile,
. au moment où l'efficacité du traitement se traduit par une diminution des phosphatases alcalines ou une amélioration radiologique nette : les doses requises pour le traitement des troubles osseux doivent alors généralement être diminuées.
- Dans tous les cas, il convient d'éviter l'apparition d'une hypercalcémie, d'une hyperphosphorémie et d'une hypercalciurie.
- Grossesse : la vitamine D, lorsqu'elle est hydroxylée, ne peut être administrée pendant la grossesse que dans le cadre d'un traitement curatif (voir indications thérapeutiques).
- Allaitement : en raison de l'absence de données, il est préférable de n'utiliser ce produit chez la femme en cours d'allaitement qu'après avoir mis en balance les avantages attendus d'une part et l'éventuel risque thérapeutique d'autre part.


Grossesse et allaitement

Grossesse :
La vitamine D, lorsqu'elle est hydroxylée, ne peut être administrée pendant la grossesse que dans le cadre d'un traitement curatif (voir indications).
Allaitement :
En raison de l'absence de données, il est préférable de n'utiliser ce produit chez la femme en cours d'allaitement qu'après avoir mis en balance les avantages attendus d'une part et l'éventuel risque thérapeutique d'autre part.


Comment ça marche ?

L'alfacalcidol est le premier précurseur de synthèse du métabolite actif de la vitamine D3.
Dans l'organisme, la vitamine D3 est normalement transformée en 25 (OH) D3, principalement au niveau hépatique, puis en 1-alpha-25 (OH)2 D3 (métabolite actif) par la 1-alpha-hydroxylase rénale.
La molécule d'alfacalcidol comportant l'hydroxyle en position 1-alpha est directement convertie en 1-alpha-25 (OH)2 D3, même dans les cas où la 1-alpha-hydroxylase rénale est inopérante.
Son absorption par voie orale est complète. La conversion métabolique est totale dans un délai de 12 heures. La demi-vie d'élimination plasmatique du 1-alpha-25 (OH) D3 est d'environ 24 heures.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire

 
×