UNASYN

 



UNASYN 0,5G/1G Injectable IM/IV

Présentation : 1 Flacon
Distributeur ou fabriquant : PFIZER MAROC
Composition : Sulbactam Ampiciline
PPM : 77.50 Dh

UNASYN 1 G/ 2G Injectable IM/IV

Présentation : 1 Flacon
Distributeur ou fabriquant : PFIZER MAROC
Composition : Sulbactam Ampiciline
PPM : 107.35 Dh

UNASYN 250 mg/500 mg Injectable IM/IV

Présentation : 1 Flacon
Distributeur ou fabriquant : PFIZER MAROC
Composition : Sulbactam Ampiciline
PPM : 45.65 Dh

UNASYN 375 mg Comprimé

Présentation : Boîte de 8
Distributeur ou fabriquant : PFIZER MAROC
Composition : Sultamicilline
PPM : 127.00 Dh

UNASYN PDI 500 mg

Présentation : 1 Flacon
Distributeur ou fabriquant : PFIZER MAROC
Composition : Sultamicilline
PPM : 77.50 Dh

UNASYN SSB 0,05

Présentation : Flacon de 60 ml
Distributeur ou fabriquant : PFIZER MAROC
Composition : Sultamicilline
PPM : 167.35 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

- Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du sulbactam/ampicilline.
- Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de se place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles. Elles sont limitées aux infections dues aux germes sensibles, notamment dans leurs localisations :
. respiratoires,
. ORL,
. rénales et urogénitales (y compris les gonococcies),
. digestives et biliaires,
. gynécologiques,
. cutanées et sous-cutanées,
. ostéo-articulaires,
à l'exclusion des méningites.
- Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.


Posologie UNASYN (UNACIM) 0,5 g/1 g Poudre et solution pour usage parentéral Boîte de 1 Flacon + ampoule de solvant de 3,2 ml

Le rapport SULBACTAM/AMPICILLINE étant pour toutes les présentations injectables de 1/2, la posologie est exprimée par convention en AMPICILLINE.
ADULTE :
- Chez les sujets aux fonctions rénales normales :
Posologie usuelle : habituellement UNACIM 1 g, 2 fois par jour.
- Chez les sujets insuffisants rénaux :
Posologie à ne pas dépasser :
. clairance de la créatinine comprise entre 10 et 30 ml/min : dose initiale 1 g, puis 500 mg toutes les 12 heures.
. clairance de la créatinine inférieure à 10 ml/min : dose initiale 1 g, puis 250 mg toutes les 12 heures.
Apport sodique :
UNACIM 1 g : 115 mg (5 mmol) de sodium.
Conditions de mise en solution :
Le volume de solution de lidocaïne à 0,5 p.cent utilisé pour dissoudre les principes actifs contenus dans le flacon est de 3,2 ml, la concentration obtenue en ampicilline est de 250 mg/ml, la concentration de sulbactam est de moitié.


Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Allergie aux antibiotiques du groupe des pénicillines.
- Infections par les virus du groupe herpès, notamment mononucléose infectieuse.
Le solvant contenant de la lidocaïne ne doit jamais être injecté en IV.
Cette présentation contient de la lidocaïne, elle est contre-indiquée dans les cas suivants :
- allergie à la lidocaïne ou aux autres anesthésiques locaux de type amide,
- porphyries,
- bloc auriculoventriculaire non appareillé,
- choc cardiogénique,
- enfant de moins de trente mois.
DECONSEILLE :
Association avec l'allopurinol (risque accru de phénomènes cutanés).


Effets indésirables UNASYN (Unacim)

- Manifestations digestives : nausées, vomissement, candidose, diarrhée, selles molles, dyspepsie et douleurs abdominales. Ces symptômes ont été particulièrement fréquents (80% des cas) chez les enfants atteints de mucoviscidose.
- Manifestations allergiques, notamment urticaire, éosinophilie, oedème de Quincke, gêne respiratoire, exceptionnellement choc anaphylactique.
- Eruptions cutanées maculopapuleuses d'origine allergique ou non.
- D'autres manifestations ont été rapportées plus rarement :
. élévation modérée et transitoire des transaminases ASAT et ALAT,
. néphrite interstitielle aiguë,
. anémie, leucopénie, thrombopénie réversibles,
. quelques cas de colite pseudomembraneuse après administration d'ampicilline ont été rapportés.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
- La survenue de toute manifestation allergique impose l'arrêt du traitement.
- Des réactions d'hypersensibilité (anaphylaxie) sévères et parfois fatales ont été exceptionnellement observées chez les malades traités par les pénicillines A. Leur administration nécessite donc un interrogatoire préalable.
Devant des antécédents d'allergie typique à ces produits, la contre-indication est formelle.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Tenir compte du risque d'allergie croisée avec les antibiotiques de la famille des céphalosporines.
- Chez l'insuffisant rénal, pour des clairances de la créatinine inférieures à 30 ml/min, adapter la posologie.
- Grossesse : les études réalisées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effets néfastes pour le foetus. Toutefois, l'innocuité du produit au cours de la grossesse n'a pas été établie.
- En raison du passage de l'ampicilline dans le lait maternel, l'éventualité d'une suspension de l'allaitement devra être envisagée.


Interactions avec d'autres médicaments

L'association avec l'allopurinol (risque de phénomènes cutanés) est déconseillée.
INCIDENCES SUR LES PARAMETRES BIOLOGIQUES :
A de très fortes concentrations, l'ampicilline tend à :
- diminuer les résultats des dosages de la glycémie,
- interférer dans les déterminations du taux de protides totaux du sérum par réaction colorée,
- donner une réaction colorée faussement positive dans les dosages de la glycosurie par la méthode semi-quantitative colorimétrique.
De plus, on a observé de fausses positivations du test de Coombs.
PROBLEMES PARTICULIERS DU DESEQUILIBRE DE L'INR :
De nombreux cas d'augmentation de l'activité des anticoagulants oraux ont été rapportés chez des patients recevant des antibiotiques. Le contexte infectieux ou inflammatoire marqué, l'âge et l'état général du patient apparaissent comme des facteurs de risque. Dans ces circonstances, il apparaît difficile de faire la part entre la pathologie infectieuse et son traitement dans la survenue du déséquilibre de l'INR. Cependant, certaines classes d'antibiotiques sont davantage impliquées : il s'agit notamment des fluoroquinolones, des macrolides, des cyclines, du cotrimoxazole et de certaines céphalosporines.


Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études réalisées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effets néfastes pour le foetus. Toutefois, l'innocuité du produit au cours de la grossesse n'a pas été établie.
Allaitement :
En raison du passage de l'ampicilline dans le lait maternel, l'éventualité d'une suspension de l'allaitement devra être envisagée.


Comment ça marche ?

Chacun des composants du produit, le sulbactam et l'ampicilline montrent des caractéristiques pharmacocinétiques très voisines, c'est-à-dire concentrations maximales après injection parentérale, volumes de distribution, clairances d'élimination essentiellement rénales, demi-vies, d'élimination et biodisponibilités.
BIODISPONIBILITE :
Par voie intramusculaire, la biodisponibilité absolue du sulbactam est totale, comparable à celle de l'ampicilline. La biodisponibilité absolue de chacun des constituants est voisine de 100 pour cent que les produits soient administrés séparément ou en association.
DISTRIBUTION ET DIFFUSION :
- Le volume apparent de distribution est identique (23 L) pour l'ampicilline et le sulbactam. La fixation aux protéines sériques est de 38 pour cent pour le sulbactam et de 28 pour cent pour l'ampicilline.
- Après administration intramusculaire :
. de 0,5 g de sulbactam, on obtient un pic sérique de 13 mg/L ;
. de 1 g d'ampicilline, le pic sérique est de 18 mg/L.
- Le sulbactam et l'ampicilline diffusent rapidement dans les tissus sous-cutanés et le liquide péritonéal. La pénétration au niveau du LCR est faible, sauf quand les méninges sont enflammées (20 pour cent des concentrations plasmatiques du sulbactam, 25 à 35 pour cent des concentrations plasmatiques de l'ampicilline).
- Le sulbactam et l'ampicilline traversent la barrière placentaire.
BIOTRANSFORMATION :
L'ampicilline et le sulbactam ne sont pratiquement pas métabolisés dans l'organisme.
EXCRETION :
- Le sulbactam et l'ampicilline sont excrétés presque totalement dans les urines sous forme active (75 à 85 pour cent de la dose pour le sulbactam, 80 à 85 pour cent pour l'ampicilline). La demi-vie d'élimination de chaque produit est d'environ 1 heure.
- Un ralentissement de l'élimination ampicilline/sulbactam est observé en cas d'insuffisance rénale. La demi-vie d'élimination de chaque substance augmente de 1 à 20 heures lorsque la clairance de la créatinine diminue de 40 à 5 ml/minute.
- On observe également un ralentissement de l'excrétion en relation avec la réduction de la fonction rénale du nouveau-né :
. T1/2 sulbactam : 7,9 heures (extrêmes 3-21 heures).
. T1/2 ampicilline : 9,4 heures (extrêmes 2-21 heures).
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire