UROMITEXAN

 



UROMITEXAN 400 mg/4ml Ampoule Injectable en perf/ IV,

Présentation : Boîte de 15 Ampoule de 4 ml
Distributeur ou fabriquant : LAPROPHAN
Composition : Mesna
PPM : 351.60 Dh

 

 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Prévention de la toxicité urinaire des oxazaphosphorines (cyclophosphamide et ifosfamide).


Posologie UROMITEXAN 5 g/50 ml Solution injectable pour perfusion IV Boîte de 1 Flacon de 50 ml

UROMITEXAN 1 g/10 ml et UROMITEXAN 5 g/50 ml peuvent s'employer selon les mêmes modalités chez l'adulte et chez l'enfant.
La posologie est habituellement fixée à 60% de la dose d'oxazaphosphorine (cyclophosphamide à fortes doses, ifosfamide) administrée.
Le schéma classique comporte l'administration intraveineuse, après dilution (voir précautions d'emploi) d'un tiers de la dose dès le début de l'administration de l'oxazaphosphorine, du second tiers 4 heures plus tard et du dernier tiers 4 heures plus tard (soit 8 heures après la première administration).
Uromitexan peut également être utilisé en perfusion intraveineuse continue débutant 1/4 d'heure avant la perfusion chimiothérapique et se prolongeant 8 à 12 heures après la fin de celle-ci, la dose totale de Mesna atteignant - voire dépassant - 100% de la dose d'oxazaphosphorine utilisée.
Pour des doses supérieures à 2 g/m²/jour, les risques potentiels de ce médicament ne sont pas connus.


Contre indications

Réactions allergiques lors d'une administration antérieure d'Uromitexan.


Effets indésirables Uromitexan

Pas d'effets indésirables connus aux doses usuelles de 10 à 30 mg/kg par injection, hormis la possibilité, chez certains sujets, d'une réaction inflammatoire locale au point d'injection en cas d'administration intraveineuse directe (voir précautions d'emploi).
Quelques rares cas de "rash" cutané associé à une réaction d'urticaire plus ou moins généralisée et/ou de démangeaisons avec parfois la présence d'oedème localisé ont été observés.
Une réaction cutanée de type allergique d'intensité plus sévère a été observée chez des malades présentant une maladie auto-immune.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
- Chez des malades porteurs de maladies auto-immunes, on a observé de rares cas de réactions cutanées de type allergique plus ou moins intenses.
Les symptômes sont variables, d'intensité moyenne ("rash" parfois de type maculaire, accompagné d'une sensation de brûlure intense et de démangeaisons), ou sévère ("rash" généralisé ou plaques érythémateuses, oedème) et sont parfois accompagnés d'une forte fièvre, de tachycardie, d'hypotension et/ou d'une élévation des transaminases.
Chez ces malades, la protection de l'appareil urinaire doit se faire préférentiellement par une hyperhydratation quotidienne associée à la prescription simultanée de diurétiques ; cependant, il est possible d'associer l'Uromitexan à l'oxazaphosphorine chez de tels patients à la condition d'évaluer le meilleur rapport bénéfice/risque pour le malade et seulement sous stricte surveillance médicale du sujet.
- Quelques cas d'encéphalopathies, toujours spontanément réversibles à l'arrêt du traitement, ont été décrits après utilisation conjointe d'ifosfamide et de mesna. Leur imputabilité n'est actuellement pas établie. Une insuffisance rénale est habituellement retrouvée comme facteur favorisant.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
Utiliser en perfusion intraveineuse après dilution extemporanée dans 100 ml d'une solution injectable de chlorure de sodium à 0,9%.


Interactions avec d'autres médicaments

Des interactions physicochimiques peuvent se produire en cas d'associations dans le même flacon de perfusion (voir incompatibilités).


Comment ça marche ?

Après administration IV, le mesna est rapidement transformé dans le plasma en dimesna lequel est absorbé par le rein et réduit à son niveau en mesna par les systèmes thiol transférase et glutathion réductase.
Le mesna est rapidement éliminé dans les urines sous forme active. Sa demi-vie d'élimination varie de 0,36 heure à 0,85 heure.
La demi-vie apparente d'élimination du dimesna est d'environ 1,2 heure.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire

 
×