ZOVIRAX

 



ZOVIRAX 200 mg Comprimé

Présentation : Boîte de 25
Distributeur ou fabriquant : GSK MAROC
Composition : Aciclovir
PPM : 255.00 Dh

ZOVIRAX 5 % Crème dermique

Présentation : Tube de 2g
Distributeur ou fabriquant : GSK MAROC
Composition : Aciclovir
PPM : 45.00 Dh

ZOVIRAX I.V. 250 mg Injectable

Présentation : Boîte de 1
Distributeur ou fabriquant : GSK MAROC
Composition : Aciclovir
PPM : 190.00 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

CHEZ LE SUJET IMMUNODEPRIME :
- infections à virus Varicelle Zona (VZV),
- infection à virus Herpes Simplex (HSV).
CHEZ LE SUJET IMMUNOCOMPETENT :
- Infections à VZV :
. zona grave par l'extension ou par l'évolutivité des lésions,
. varicelle chez la femme enceinte dont l'éruption survient dans les 8 à 10 jours avant l'accouchement,
. varicelle du nouveau-né,
. le nouveau-né avant toute éruption, lorsque la mère a débuté une varicelle dans les 5 jours précédant et les 2 jours suivant l'accouchement,
. formes graves de varicelle chez l'enfant de moins de 1 an,
. varicelle compliquée, en particulier de pneumopathie varicelleuse,
- Infections à HSV :
. primo-infection génitale herpétique sévère,
. traitement des gingivostomatites herpétiques aiguës, lorsque la gêne fonctionnelle rend la voie orale impossible,
. traitement du syndrome de Kaposi Juliusberg,
. traitement de la méningo-encéphalite herpétique.


Posologie ZOVIRAX 250 mg Poudre pour solution injectable IV Boîte de 1 Flacon de 250 mg

Posologie :
- Chez l'adulte :
. Infections à virus Varicelle Zona (VZV) : 10 mg/kg toutes les 8 heures, 15 mg/kg toutes les 8 heures chez la femme enceinte.
. Infections à virus Herpes simplex (HSV) (sauf méningo-encéphalite) : 5 mg/kg toutes les 8 heures.
. Méningo-encéphalite herpétique : 10 mg/kg toutes les 8 heures.
- Chez l'enfant de plus de 3 mois, dans certains cas il est nécessaire de calculer la posologie en fonction de la surface corporelle :
. Infection à HSV (sauf méningo-encéphalite) ou VZV : 250 mg/m² toutes les 8 heures (soit environ 10 mg/kg toutes les 8 heures).
. Méningo-encéphalite à HSV ou infection à VZV sévère chez l'enfant immunodéprimé: 500 mg/m² toutes les 8 heures (soit environ 20 mg/kg toutes les 8 heures).
- Chez le nouveau-né, 20 mg/kg toutes les 8 heures.
- Chez l'insuffisant rénal, l'intervalle entre deux administrations et la posologie seront adaptés selon la clairance de la créatinine :
Clairance de la créatinine : Dose unitaire / Fréquence.
. 25-50 ml/min :
5 mg/kg pour les infections à HSV / 2 fois par 24 h.
10 mg/kg pour les infections à VZV et la méningo-encéphalite herpétique / 2 fois par 24 h.
20 mg/kg pour la méningo-encéphalite du nourrisson / 2 fois par 24 h.
. 10-25 ml/min :
5 mg/kg pour les infections à HSV / 1 fois par 24 h.
10 mg/kg pour les infections à VZV et la méningo-encéphalite herpétique / 1 fois par 24 h.
20 mg/kg pour la méningo-encéphalite du nourrisson / 1 fois par 24 h.
. 0-10 ml/min :
2,5 mg/kg pour les infections à HSV / 1 fois par 24 h.
5 mg/kg pour les infections à VZV et la méningo-encéphalite herpétique / 1 fois par 24 h.
10 mg/kg pour la méningo-encéphalite du nourrisson / 1 fois par 24 h.
Le jour de l'hémodialyse, la dose doit être administrée après la dialyse.
Mode d'administration :
- Voie intraveineuse stricte.
- Chaque dose sera injectée par voie intraveineuse (par pompe ou perfusion) en une heure minimum.
- La durée du traitement est en général :
. de 8 à 10 jours pour les infections à virus Varicelle Zona,
. de 10 jours pour le traitement de la méningo-encéphalite herpétique, elle doit être adaptée suivant l'état du malade et de sa réponse au traitement,
. de 5 à 10 jours pour les autres infections à virus Herpes simplex.


Contre indications

- Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'antécédent d'hypersensibilité à l'aciclovir, ou à l'un des autres constituants de la poudre.
- Allaitement : en cas d'affection grave nécessitant un traitement maternel par voie générale, l'allaitement est à proscrire.


Effets indésirables Zovirax

- Troubles digestifs : nausées, vomissements, diarrhées.
- Troubles rénaux : augmentation de l'urée et de la créatinine sanguines et rarement insuffisance rénale aiguë. Ces troubles sont favorisés par toute situation de surdosage et/ou de déshydratation, ou par l'association avec des médicaments néphrotoxiques.
Ces facteurs de risque doivent être recherchés, quel que soit l'âge du patient.
Le risque d'insuffisance rénale peut être évité en respectant les posologies, les précautions d'emploi (notamment le maintien d'une hydratation adéquate) et une vitesse d'administration lente (voir posologie et mode d'administration, mises en garde et précautions d'emploi).
- Troubles neuropsychiques : céphalées, sensations ébrieuses. Des troubles neurologiques parfois sévères et pouvant comporter, confusion, agitation, tremblements, myoclonies, convulsions, hallucinations, psychose, somnolence, coma ont été rarement signalés : il s'agit habituellement d'insuffisants rénaux ayant reçu des doses supérieures à la posologie recommandée ou de patients âgés (voir mises en garde et précautions d'emploi). Une régression complète est habituelle à l'arrêt du traitement.
La présence de ces symptômes doit faire rechercher un surdosage (voir surdosage).
- Troubles hépatiques : des augmentations réversibles de la bilirubine et des enzymes hépatiques sériques ont été rapportées.
- Manifestations d'hypersensibilité et réactions cutanées : éruptions cutanées, urticaire, prurit et exceptionnellement dyspnées, oedèmes de Quincke et réactions anaphylactiques.
- Troubles hématologiques : exceptionnels cas de thrombopénie et leucopénie.
- Effets divers : des cas de fatigue ont parfois été rapportés.
- Rares : lésions cutanées inflammatoires au lieu de l'injection, pouvant exceptionnellement aller jusqu'à la nécrose, en cas d'extravasation ou de dilution insuffisante de la solution (voir mode d'emploi). Ces effets indésirables sont liés au pH alcalin de ce médicament.

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
Ce médicament ne constitue pas un traitement, ni une prévention des douleurs post-zostériennes.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Etat d'hydratation du patient : un apport hydrique suffisant doit être assuré pour les patients à risque de déshydratation, notamment les personnes âgées.
- Patient insuffisant rénal et sujet âgé : la posologie doit être adaptée suivant la clairance de la créatinine (voir posologie et mode d'administration). Des troubles neurologiques (voir effets indésirables) sont susceptibles de survenir plus fréquemment chez les patients ayant des antécédents d'insuffisance rénale et chez les sujets âgés.
- Ce médicament contient 28 mg de sodium par flacon : en tenir compte chez les personnes suivant un régime hyposodé strict.
- Grossesse : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène dans une seule espèce et à posologie très élevée. En clinique, l'analyse d'un millier de grossesses exposées n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier de l'aciclovir. Toutefois, seules des études épidémiologiques permettraient de vérifier l'absence de risque. Cependant, en raison des indications, ce médicament peut être prescrit au cours de la grossesse si besoin.


Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène dans une seule espèce et à posologie très élevée.
En clinique, l'analyse d'un millier de grossesses exposées n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier de l'aciclovir. Toutefois, seules des études épidémiologiques permettraient de vérifier l'absence de risque.
Cependant, en raison des indications, ce médicament peut être prescrit au cours de la grossesse si besoin.
Allaitement :
En cas d'affection grave nécessitant un traitement maternel par voie générale, l'allaitement est à proscrire.


Comment ça marche ?

- L'administration IV peut entraîner des concentrations très élevées et néphrotoxiques.
L'apport d'aciclovir doit se faire lentement (en une heure minimum).
- La demi-vie plasmatique est de 3 heures.
DISTRIBUTION : l'aciclovir diffuse rapidement dans les tissus (notamment cerveau, reins, poumons, foie, muscles, sécrétions vaginales, liquide vésiculaire herpétique).
Les taux dans le liquide céphalorachidien sont environ 50% des concentrations plasmatiques.
L'aciclovir est peu lié aux protéines plasmatiques (9 à 33%).
BIOTRANSFORMATION : l'aciclovir est peu métabolisé. Le principal métabolite, la 9(carboxyméthoxyméthyl)guanine, possède de faibles propriétés antivirales.
ELIMINATION : la voie majeure d'élimination est rénale. Les deux tiers de l'aciclovir sont ainsi éliminés sous forme inchangée et les quantités d'aciclovir et de métabolites retrouvées dans les urines de 24 heures sont comprises entre 70 et 99% de la dose injectée.
 

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 


Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

 

 

Ajouter un commentaire